En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Le snacking sucré : une opportunité à croquer

Gaëlle Le Floch

Directrice d'insights stratégiques, Kantar Worldpanel

Consommateurs 24.01.2017 / 15:00

Sucre

Avec 222 millions d’occasions par semaine, il est clair que le snacking n’est pas un moment de consommation à négliger.

Avec 222 millions d’occasions par semaine, il est clair que le snacking n’est pas un moment de consommation à négliger. Le snacking sucré est lui aussi très ancré dans les habitudes d’achat des consommateurs français, avec 1,2 milliards de passages en caisse en 2016. Et même si les foyers n’achètent pas plus de snacking sucré en 2016, leurs achats se valorisent avec +4,4€. Des opportunités à saisir donc pour les industriels du secteur : des français attirés par les innovations, et qui affichent un réel amour des marques nationales.


Dans ce contexte positif, les fabricants doivent cependant faire face à un enjeu de taille : répondre à des attentes et des comportements contradictoires. Les ménages français sont en quête de gourmandise mais aussi de sain, de naturel ; de grandes marques mais aussi de produits locaux… Autant de dilemmes auxquels s’ajoute un prérequis : la praticité, snacking rimant souvent avec nomadisme.


Quelles réponses apporter à ces dilemmes ? Comment s’adapter ? Comment couvrir tous les besoins ? Le stretching offre un axe de réponse possible à ces contradictions. Une stratégie qui passe notamment par le ciblage de nouveaux moments de consommation (au-delà du goûter, le « goûtard »), de nouveaux consommateurs (au-delà des enfants, les adultes et seniors) et de nouvelles implantations en rayon.


Source : Kantar Worldpanel

Notes de la rédaction

N'oubliez pas de nous suivre sur Twitter : @Kantar_FR et de vous inscrire à notre newsletter. 

Derniers articles

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en mai 2017

Alors que les critiques des Français sur leur classe politique n’ont jamais été aussi sévères, la victoire d’Emmanuel Macron « contre le populisme » est-elle en trompe l’œil ?

Le rapport des Français à la connexion pendant leurs vacances reste paradoxal, entre l’envie de se déconnecter et des bénéfices à en tirer dont ils ne peuvent pas et ne veulent pas se passer.

La vague de juillet 2017 de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée fin juin 2017.

Découvrez dans cette vidéo les principaux résultats du Référenseigne Scoop 2017 et la tendance des enseignes sur ce début d’année.

Contenus liés