En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

La cote d'avenir des candidats à la présidentielle : comparaison 2012-2017

Cécile Lacroix-Lanoë

Directrice d'études, Kantar Public

Presidentielle 07.02.2017 / 09:00

hamon-hollande

Les cotes d'avenir de notre baromètre Kantar Sofres-One Point pour le Figaro Magazine ne permettent pas d'identifier clairement un favori pour l'élection présidentielle qui aura lieu dans un peu moins de 3 mois.

Si la cote d'Emmanuel Macron est la plus élevée aujourd'hui (38% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle important à l'avenir), il ne devance que de 5 points Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon (33%). A titre de comparaison, à la même époque en 2012, la cote d'avenir de François Hollande s'élevait à 50% et celle de François Bayrou à 41%.

Cote -avenir -candidats -presi -2017-comparaison -2012-2017

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquêtes réalisées pour Le Figaro Magazine auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Les marques françaises dominent toujours le classement des marques* les plus choisies en France révélé par Kantar Worldpanel

Député de Seine-et-Marne durant la XIVe législature, Emeric Bréhier est aussi directeur de l’Observatoire de la vie politique au sein de la Fondation Jean Jaurès. Entre deux moments forts de notre vie démocratique, il dresse un bilan de la séquence présidentielle et porte un regard critique sur les enjeux politiques à venir.

Cela n’a finalement pas été aussi terrible, pour les sondages, de suivre cette élection pleine d’inconnues et de ruptures. Il s’est passé exactement ce que disaient les enquêtes.

Kantar Media a analysé l’impact médiatique (UBM*) des élections présidentielles.

La presse internationale se réjouit largement de l’élection d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen.

Contenus liés