En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Primaire à droite : Juppé creuse l'écart

Emmanuel Rivière

Directeur France

Presidentielle 10.10.2016 / 10:00

alain-juppe-devant-nicolas-sarkozy

La 4e vague du baromètre d’intentions de vote à la Primaire de la Droite et du Centre révèle qu'Alain Juppé creuse encore l'écart avec Nicolas Sarkozy.

La quatrième vague du baromètre d'intentions de vote à la Primaire de la Droite et du Centre réalisée par Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL confirme l'avance d'Alain Juppé à l'orée d'une semaine déterminante pour la campagne, le premier débat entre les candidats intervenant jeudi soir.

Un écart de plus en plus important entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy

Alain Juppé creuse encore l'écart avec Nicolas Sarkozy dans les intentions de vote pour le premier tour de la primaire. L'ancien Premier ministre recueille, à quelques jours du premier débat entre les candidats, 42% (soit une progression de 3 points par rapport à notre précédente enquête réalisée fin septembre), tandis que son principal concurrent recule à 28% (-5 points). Jamais dans notre baromètre l'écart n'avait été aussi important entre les deux hommes. 

Nicolas Sarkozy recule notamment au sein des sympathisants des Républicains. S'il garde l'avantage sur le maire de Bordeaux auprès de cette catégorie (40% d'intentions de vote contre 32%), il baisse de 5 points. Dans le même temps, Alain Juppé conserve sa large avance auprès des électeurs centristes (72% contre 4% pour Nicolas Sarkozy) et de la gauche (63% contre 7%).

Cette tendance est confirmée au second tour, où Alain Juppé obtient 62% des intentions de vote. Il progresse donc de 3 points en un mois. Après avoir réussi à réduire l'écart à la fin de l'été avec son entrée en campagne, Nicolas Sarkozy ne rassemble plus aujourd'hui qu'un peu moins de quatre électeurs sur dix au second tour (38%).

44% des Français estiment qu'Alain Juppé va remporter la primaire (+8 points), tandis que seuls 15% pensent de même de Nicolas Sarkozy (-5 points).

Une troisième place du podium disputée

Dorénavant, François Fillon et Bruno Le Maire recueillent le même score (11% d'intentions de vote) et se disputent donc la troisième place du premier tour. Bruno Le Maire, qui perd 2 points par rapport à notre précédente enquête, dispose du même niveau de soutien chez les sympathisants du Centre (13% des électeurs sympathisants de l'UDI et du MoDem le choisissent), ceux des Républicains (12%) et du FN (14%). François Fillon bénéficie également d'une structure de soutien relativement homogène, mais séduit moins au Centre (11% chez les sympathisants LR, 9% au FN et 4% à l'UDI et au MoDem).

Les autres concurrents de la primaire restent distancés. Nathalie Kosciusko-Morizet recueille 4% d'intentions de vote au premier tour (stable par rapport à notre précédente enquête), tandis que Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson en obtiennent 2% (+0,5 point pour chacun des deux candidats).

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Étude Kantar TNS-OnePoint réalisée par Internet du 30 septembre au 6 octobre 2016, pour Le FigaroLCI et RTL, auprès d’un échantillon de 8023 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus dont 611 personnes tout à fait certaines d’aller voter à la primaire de la Droite et du Centre. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Découvrez dans cette vidéo les principaux résultats du Référenseigne Scoop 2017 et la tendance des enseignes sur ce début d’année.

Retrouvez nos estimations de l'abstention et son évolution depuis 1967, puis l'estimation de la projection en sièges.

Retrouvez la participation à 12h et 17h et son évolution depuis 1981.

Retrouvez-nous dimanche 18 juin pour le 2nd tour des élections Législatives (participations et estimations).

Malgré le « dégagisme », une vraie prime aux sortants pour les candidats REM

Contenus liés