En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Top 10 des annonceurs d’applis mobiles

Corinne in Albon

Directrice Marketing, Ad Intelligence

Publicité 26.05.2016 / 13:03

Appli Mobile

En 2009, apparaissaient les premières publicités pour des applis mobile qui se limitaient essentiellement à de la personnalisation de téléphone via un téléchargement payant. 7 ans plus tard, le marché du mobile a explosé

Les annonceurs ont été amenés à se diversifier et à créer leurs propres applis pour, dans la plupart des cas, faciliter la vie des mobinautes ou pour renforcer la proximité et leur engagement à la marque.

Les communications publicitaires sont aujourd’hui très nombreuses, elles concernent des secteurs très variés et génèrent des investissements de plus en plus conséquents.

En 2015, la pression publicitaire liée aux applis mobile a progressé de +33% sur l’ensemble des médias vs 2014 pour atteindre 344,2 millions d’euros bruts.

Cette croissance s’accélère au 1er trimestre 2016 où l’activité bondit de +79% en valeur brute alors que le nombre d’annonceurs soutenant leurs applis est à l’équilibre. Au total, 218 intervenants ont pris la parole sur cette thématique mais cette année, c’est surtout en télévision que les applis font leur pub. Ainsi, 38 annonceurs ont choisi de communiquer en télévision, et notamment sur les chaînes historiques, pour promouvoir leurs applis contre 20 l’an dernier à la même période.

Top 10_applis Tv

En quête de notoriété, les nouvelles applis se font donc connaître sur ce média à l’image des campagnes signées par Lesson Nine pour un apprentissage de langues étrangères grâce à l’Appli Babbel, par LCL qui met en avant ses 2 nouvelles applis ou encore par Allianz et sa conduite connectée.

Sur l’ensemble des médias, Meetic reste la première application pour laquelle la pression publicitaire est la plus élevée malgré un léger retrait (-5%). Outre ses spots télévisés, l’annonceur mixe à la fois les médias traditionnels (radio et publicité extérieure) et les médias digitaux exclusivement via des vidéos instream.

Le marché publicitaire lié aux applications a donc démarré l’année très positivement et sachant que d’autres nouveautés seront lancées prochainement, telles que la très attendue appli Miitomo de Nintendo.

On peut donc s’attendre à voir de nouvelles créations en 2016. 

Source : Kantar Media

Notes de la rédaction

Note Méthodologique :

La veille publicitaire de Kantar Media est un outil qui a pour but de calculer la pression publicitaire en France, pour tous les médias et pour tous les produits, par secteur, par annonceur et par marque. Ces  résultats sont mis à disposition des professionnels de la publicité pour suivre les évolutions du marché publicitaire. La pression publicitaire est valorisée sur la base des plaquettes des régies (hors remises, dégressifs et négociations) et exprimée en valeur brute. 

N'oubliez pas de nous suivre sur Twitter : @Kantar_FR

et inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucune de nos études.

 

Derniers articles

Alors que les critiques des Français sur leur classe politique n’ont jamais été aussi sévères, la victoire d’Emmanuel Macron « contre le populisme » est-elle en trompe l’œil ?

Le rapport des Français à la connexion pendant leurs vacances reste paradoxal, entre l’envie de se déconnecter et des bénéfices à en tirer dont ils ne peuvent pas et ne veulent pas se passer.

La vague de juillet 2017 de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée fin juin 2017.

Découvrez dans cette vidéo les principaux résultats du Référenseigne Scoop 2017 et la tendance des enseignes sur ce début d’année.

Retrouvez nos estimations de l'abstention et son évolution depuis 1967, puis l'estimation de la projection en sièges.

Contenus liés