En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Les Français et l’info : les médias traditionnels résistent bien

Sylvain Lefort

Directeur du contenu, Kantar TNS

Télé 29.04.2016 / 15:33

Journaux

En moyenne un Français est exposé à 44 médias par jour. Avec la multiplication des supports, sur quels acteurs se porte notre confiance ? Quels médias privilégions-nous ? Les nouveaux médias ont-ils changé nos habitudes ?

Les médias traditionnels restent prioritaires dans l’accès à l’information.

La télévision (31%), les quotidiens régionaux (25%) et la radio (18%) sont les trois premières sources d’info des Français. Viennent ensuite les nouveaux canaux d’info à travers les sites internet d’information et les réseaux sociaux.

Au niveau du contenu, les médias traditionnels s’en sortent également particulièrement bien puisque les télés, les quotidiens (régionaux et nationaux) et les radios prennent la tête du classement que ce soit sur le critère de l’offre la plus complète ou de la crédibilité.

On remarque toutefois une percée des sites internet sur l’exclusivité des informations (22%), sur l’utilité des informations proposée (24%), ou sur la profondeur des sujets proposés (22%).

Les réseaux sociaux se classent en retrait sur la plupart des critères de contenu, mais se démarquent sur le critère de l’exclusivité avec un score de 15%.

Les médias locaux signes de confiance

Sur les questions de confiance, les médias locaux tirent leur épingle du jeu. Les Français ont confiance dans les informations locales, qu’elles soient sur les medias presse, TV ou radio (61%)

Le local illustre ainsi la relation directe entre proximité et confiance.

Les quotidiens régionaux se placent également en tête sur les questions de liens aux lecteurs (22%). Suivi de près par les réseaux sociaux (22%)

Les médias générateurs de conversations

Les medias fortement intégrés dans le quotidien des Français émergent fortement : la TV, la PQR et les réseaux sociaux sont au cœur de leurs échanges. L’info « proche » prime, qu’elle soit issue des medias de proximité ou de la recommandation du réseau. Quand les Français ont du temps pour eux, ils consultent le plus souvent les quotidiens régionaux. Les réseaux sociaux arrivent seconds, signe que leur usage est (surtout ?) lié au plaisir.

Concernant la publicité, La télévision sort largement première sur les critères d’attention. Mais elle se place également en tête sur l’impression d’engorgement (46%). La publicité en presse quotidienne (et encore plus en local) n’est pas vécue comme intrusive : elle est facilement « skippable » et s’intègre bien dans le contrat de lecture.

Source : Kantar TNS

Notes de la rédaction

N'oubliez pas de nous suivre sur Twitter : @Kantar_FR

et inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucune de nos études.

Derniers articles

Les marques françaises dominent toujours le classement des marques* les plus choisies en France révélé par Kantar Worldpanel

Député de Seine-et-Marne durant la XIVe législature, Emeric Bréhier est aussi directeur de l’Observatoire de la vie politique au sein de la Fondation Jean Jaurès. Entre deux moments forts de notre vie démocratique, il dresse un bilan de la séquence présidentielle et porte un regard critique sur les enjeux politiques à venir.

Cela n’a finalement pas été aussi terrible, pour les sondages, de suivre cette élection pleine d’inconnues et de ruptures. Il s’est passé exactement ce que disaient les enquêtes.

Kantar Media a analysé l’impact médiatique (UBM*) des élections présidentielles.

La presse internationale se réjouit largement de l’élection d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen.

Contenus liés