En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Les Français et le port de l'uniforme à l'école

Carine Marcé

Directrice associée, Kantar Public

Société 09.12.2016 / 10:00

ecole - uniforme - 158234739

Étude Kantar Sofres/OnePoint réalisée pour Le Figaro Magazine.

A quelques exceptions près, les établissements scolaires en France métropole n’imposent plus depuis 1968 un uniforme scolaire ni même une blouse aux écoliers.  

C’est pourtant le cas dans de nombreux pays comme le Royaume-Uni mais également les Antilles françaises et la Guyane française. Le retour de l'uniforme est aujourd'hui régulièrement évoqué opposant ceux qui y voient une forme de militarisation de la société à ceux qui considèrent au contraire  que l’uniforme permettrait de garantir la laïcité au sein de l’école.

Contrairement à il y a une dizaine d’années où l’opinion était majoritairement hostile, les Français accueilleraient plutôt bien cette mesure : 58% d’entre eux se déclarent en effet favorables au retour de l’uniforme à l’école primaire, 33% opposés et 9% sont sans opinion. Parmi les parents des élèves concernés, le pourcentage atteint même 66% d’avis favorables. L'idée séduit davantage les plus de 65 ans mais il est frappant de constater qu’à l’exception des sympathisants de gauche qui sont plutôt opposés (sans qu’on puisse parler de rejet), il existe un réel consensus à la fois selon l’âge et la catégorie sociale sur le sujet.

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Étude réalisée en ligne le 28 novembre 2016, pour Le Figaro Magazine, auprès de 1011 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Notre analyse a été réalisé pour l'association Villes de France sur une période longue les résultats électoraux pour deux types d'élections : l'élection présidentielle de 1988 à 2012 et les élections régionales 2004, 2010 et 2015.

Le premier débat télévisé présidentiel représentait l’occasion pour les Français de se faire une idée plus précise de cinq des onze candidats à l’élection présidentielle : Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon étaient donc invités à confronter leurs programmes lors de l’émission du 20 mars 2017.

A la veille du premier débat de la campagne et alors que le Conseil constitutionnel a validé les parrainages des 11 candidats à l’élection présidentielle, notre enquête Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro et LCI confirme la perspective d’un second tout opposant Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

L'étude Kantar Public, réalisée pour L'Union Sociale pour l'Habitat, aborde la perception de la situation du logement en France et le rôle du logement social.

La campagne qui se déroule sous nos yeux est sans doute inédite à plusieurs titres : climat des affaires qui pèse sur le candidat de droite, rebondissements spectaculaires se succédant à un rythme effrené.

Contenus liés