En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre de la société inclusive (novembre 2016)

Emmanuel Rivière

Directeur France

Société 30.01.2017 / 15:00

visuel-societe-inclusive-pep

A l'aune de l'élection présidentielle qui aura lieu dans moins de six mois, la 3e vague du baromètre de la société inclusive confirme le constat fait les années précédentes...

La société française est jugée inégalitaire par une grande majorité de Français et la situation est d’autant plus préoccupante que les inégalités ressenties sont celles qui sont considérées comme les plus graves. Il en résulte une volonté très partagée de lutter contre les inégalités.

Cette dynamique commune est renforcée par l’identification presque à l’unisson des principes républicains, l’égalité et la liberté aux premiers rangs, suivis par la laïcité, dont les définitions sont toujours aussi plurielles. Néanmoins, cette dynamique est entravée par des divergences importantes. Conjoncturelles d’abord, sur l’accueil réservé aux étrangers. Structurelles ensuite, sur la nature de la laïcité et de l’identité religieuse de la France, déchirée entre un constat divisé et le souhait partagé d’une France laïque.

En pleine campagne présidentielle et de la primaire de la Droite et du Centre, et après une année marquée par la crise des migrants en Europe et par la menace terroriste, ces clivages sont régionaux, politiques et générationnels. 

» Lire la note de synthèse intégrale...

» Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar Public


Notes de la rédaction

Étude réalisée du 14 au 28 octobre 2016, pour la Fédération des PEP, auprès de :

- FRANCE MÉTROPOLITAINE, hors Corse : Enquête réalisée par Internet auprès
d’un échantillon de 2605 personnes représentatif de la population française âgée
de 18 ans et plus. Représentativité assurée par la méthode des quotas (sexe, âge,
profession de la personne de référence) après stratification par région et catégorie
d’agglomération.

- CORSE : Enquête réalisée par téléphone auprès d’un échantillon de 174
personnes représentatif de la population française résidant en Corse âgée de 18
ans. Représentativité assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) après stratification par département et catégorie
d’agglomération.

- GUYANE, MAYOTTE, RÉUNION : Enquête réalisée par téléphone auprès d’un
échantillon de 596 personnes représentatif de la population française résidant à la Réunion / en Guyane / à Mayotte, âgée de 18 ans et plus. Représentativité de
chaque département d’Outre-Mer assurée par la méthode des quotas (sexe, âge,
profession de la personne et catégorie d’agglomération.)

L'échantillon global a été constitué de manière à pouvoir analyser les résultats par région et par département et région d’outre-mer avec un nombre d’interviews minimum (300 en Île-de-France et 250 en Rhône-Alpes-Auvergne, 200 pour les autres régions métropolitaines et département et région d’Outre-Mer). Chaque région a ensuite été ramenée à son poids réel (résultats d’ensemble).

Derniers articles

Les marques françaises dominent toujours le classement des marques* les plus choisies en France révélé par Kantar Worldpanel

Député de Seine-et-Marne durant la XIVe législature, Emeric Bréhier est aussi directeur de l’Observatoire de la vie politique au sein de la Fondation Jean Jaurès. Entre deux moments forts de notre vie démocratique, il dresse un bilan de la séquence présidentielle et porte un regard critique sur les enjeux politiques à venir.

Cela n’a finalement pas été aussi terrible, pour les sondages, de suivre cette élection pleine d’inconnues et de ruptures. Il s’est passé exactement ce que disaient les enquêtes.

Kantar Media a analysé l’impact médiatique (UBM*) des élections présidentielles.

La presse internationale se réjouit largement de l’élection d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen.

Contenus liés