En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Grande distribution

Grande distribution en juin : le circuit internet reprend sa croissance

Classement des enseignes de grande distribution pour la période 14 mai au 10 juin 2018

Grande distribution en avril : l’Hyper n’a toujours pas la cote

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 16 avril au 13 mai 2018

shopping-trolley-in-supermarket
Grande distribution en mars : légère hausse des dépenses

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 19 février au 19 mars 2018

shopping-trolley-in-supermarket
Dans les archives

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 22 janvier au 18 février 2018
Continuer

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 25 décembre 2017 au 21 janvier 2018
Continuer

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 27 novembre au 24 décembre 2017
Continuer

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 30 octobre au 26 novembre 2017
Continuer

Derniers articles

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en juin 2018

La "Digital Rebellion", c’est d’abord résumer 20 ans de comportements vis-à-vis du digital afin de comprendre comment nous avons réagi et agi face à ce bouleversement qui ne cesse d’impacter nos vies. C’est aussi essayer de nous projeter dans les 20 ans à venir pour mieux appréhender les enjeux que nous aurons à gérer. Séquence en 5 temps pour comprendre.

Au sein de la population française, nous sommes à peu près 70 % des individus à faire plus d’un achat online par an, en général même plutôt une vingtaine pour un budget annuel d’à peu près 1.000 euros. Les achats online commencent à réellement peser sur la consommation française, mais avec quels impacts réels sur cette consommation ?

Le monde a terriblement changé en 50 ans. En mai 68, Daniel Cohn-Bendit haranguait les foules avec un porte-voix, aujourd’hui le président Macron « tweete » quasi quotidiennement et diffuse en live ses déplacements. Au-delà des moyens de communication, ce qui a changé c’est la volonté de refaire et d’inventer un nouveau monde qui était celle des manifestants de mai 68, sensiblement différente de cette volonté de compromis si bien incarnée par le « en même temps » du président MACRON. Comment ce nouveau compromis entre les marques et les consommateurs se traduit-il, à l’ère de la rébellion digitale ?

N’ayons pas peur du digital, il est là. Que l’on parle de rébellion ou de révolution, elle a déjà eu lieu. La réalité du digital est de nous pousser à être toujours plus créatifs. Mais ne nous trompons pas, ce tempo créatif dans lequel nous sommes est extrêmement intéressant, et dans l’ère du digital, avec son champ lexical, il peut s’avérer extrêmement violent.

Alertes email

Soyez le premier à recevoir nos articles.

Inscrivez-vous à nos alertes emails

Connectez-vous pour modifier les préférences d'email