En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

5e vague du baromètre d’intentions de vote à la Primaire de la Droite et du Centre

Emmanuel Rivière

Directeur France

Presidentielle 14.11.2016 / 13:00

Primaire de droite _ 14-11-2016

A une semaine de la primaire, l’écart se resserre au premier tour entre Alain Juppé (36%, 6 par rapport au début du mois d’octobre) et Nicolas Sarkozy (30%, +2).

• Le recul du maire de Bordeaux profite essentiellement àFrançois Fillon (18%, +7) qui s’impose comme le troisième hommede cette primaire.

• Au 2nd tour,Alain Juppé continue de disposer d’une avance confortable (59%, -3) sur Nicolas Sarkozy.

La cinquième vague du baromètre d’intentions de vote à la Primaire de la Droite et du Centre réalisée par Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL montre un resserrement de l’écart au premier tour entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Le maire de Bordeaux reste toutefois largement le favori du 2nd tour.

L’écart se resserre au premier tour entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy

Avec 36% d’intentions de vote au 1er tour de la primaire, le maire de Bordeaux perd 6 points par rapport à début octobre. Il continue de devancer Nicolas Sarkozy qui progresse toutefois de 2 points à 30%. Chez les sympathisants Les Républicains, l’ancien Président est toujours en tête avec 42% des intentions de vote (+2) devant Alain Juppé, (28%, -4).

L’enseignement notable de cette enquête est toutefois la forte progression de François Fillon : avec 18% des intentions de vote (+7 points), il s’impose comme le troisième homme de cette primaire. Le recul d’Alain Juppé – particulièrement auprès des sympathisants centristes – profite en effet essentiellement à l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy qui creuse ainsi l’écart avec Bruno Le Maire (9%, -2).

Les autres concurrents de la primaire restent loin derrière. Nathalie Kosciusko-Morizet recueille 4% d’intentions de vote au premier tour (stable par rapport à notre précédente enquête), tandis que Jean-Frédéric Poisson en obtient 2% (=) et Jean-François Copé 1% (-1). 

Le maire de Bordeaux toujours largement en tête  au 2nd tour

Au 2nd tour,Alain Juppé l’emporterait avec 59% des voix face à Nicolas Sarkozy (41%). Par rapport à début octobre, le maire de Bordeaux recule également (-3 pts) mais de manière moins nette qu’au premier tour car il bénéficie d’un bon report des électeurs de François Fillon.

Et si Nicolas Sarkozy est toujours légèrement majoritaire au 2nd tour chez les sympathisants LR (53%), le maire de Bordeaux dispose d’une très large avance auprès des sympathisants de gauche (88% de ceux qui se déplaceront voteront pour lui) et centristes (86%).

Près d’un Français sur deux (48%, +4) pronostique d’ailleurs une victoire d’Alain Juppé à la primaire de la droite contre seulement 13% (-2) qui envisagent celle de Nicolas Sarkozy.

Stature présidentielle des candidats

Concernant la stature présidentielle des candidats, c'est toujours Alain Juppé qui l'emporte largement avec 67% des votants à la primaire qui pensent qu'il ferait un bon président. François Fillon fait également un excellent score avec une progression de 13 points à 60% des sondés. Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson ferment la marche.

Stature Présidentielle -171116

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Méthodologie

Enquête réalisée par Internet du 7 au 10 novembre 2016 auprès d’un échantillon de 8 019 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 714 personnes tout à fait certaines d’aller voter à la primaire de la Droite et du Centre. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

N'oubliez pas de nous suivre sur Twitter : @Kantar_FR et de vous inscrire à notre newsletter. 

Derniers articles

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 1er octobre au 28 octobre 2018

Une nette majorité de l'opinion public (55%, +7 par rapport à Octobre 2018) souhaite que le Royaume Uni fasse partie d'une Union douanière avec l'UE afin qu'il n'y ait pas de contrôle sur les biens à la frontière, y compris avec l'Irlande.

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en septembre 2018

A l'occasion de la onzième édition des Journées de l'Economie, Kantar Public a réalisé pour la Banque de France une étude quantitative sur les Français et leur rapport à l'économie.

La vague de novembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 24 au 27 octobre 2018.

Contenus liés