En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Intentions de vote : L'hypothèse d'un match à quatre se confirme

Carine Marcé

Directrice associée, Kantar Public

Presidentielle 18.04.2017 / 16:00

urne-vote2

A une semaine du premier tour de la présidentielle, notre dernière enquête d’intentions de vote Kantar Sofres-onepoint confirme la perspective d’un match à quatre, avec deux favoris pour le 2nd tour.

Emmanuel Macron (24%) et Marine Le Pen (23%) devancent François Fillon (18,5%) et Jean-Luc Mélenchon (18%)

D’après notre dernière enquête, réalisée du 14 au 17 avril, Emmanuel Macron arriverait en tête du 1er tour avec 24% des intentions de vote (stable par rapport à notre précédent sondage réalisé début avril). Marine Le Pen, en léger recul, obtiendrait 23% des voix (-1 pt).

Derrière les deux favoris, François Fillon enregistre une progression de 1,5 point avec 18,5% des voix : le candidat les Républicains repasse ainsi – de peu – devant Jean-Luc Mélenchon. Avec 18% des intentions de vote, le leader de la France insoumise est stable par rapport à notre précédente enquête.

Loin derrière ces quatre candidats, Benoît Hamon enregistre un nouveau recul avec 8% des intentions de vote en sa faveur (-1  point).

Nicolas Dupont-Aignan progresse de 0,5 point à 4% devant Philippe Poutou (2%, -0,5 pt). Les autres candidats se partagent les intentions de vote restantes : Jean Lassalle (1%,  +0,5 pt), François Asselineau (1%, =), Nathalie Arthaud (0,5%, =) et Jacques Cheminade (<0,5%, =).

Au demeurant, la situation à une semaine du scrutin reste indécise avec 53% des électeurs qui déclarent aujourd’hui avoir définitivement fait leur choix et 47% qui hésitent encore entre des candidats ou entre voter et s’abstenir.

Au second tour, Emmanuel Macron l’emporterait largement face à Marine Le Pen, mais aussi face à François Fillon et à Jean-Luc Mélenchon

Dans l’hypothèse d’un second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le leader d’En Marche ! l’emporterait avec 61% des voix. Il bénéficierait d’un très bon report des électeurs de Benoît Hamon (77%). La moitié des électeurs de Jean-Luc Mélenchon du 1er tour se reporterait sur Emmanuel Macron (10% voteraient pour Marine Le Pen, le reste s’abstenant), et les électeurs de François Fillon seraient 44% à choisir le leader d’En Marche ! (28% votant pour Marine Le Pen).

Si le second tour voyait s’opposer Emmanuel Macron à François Fillon, l’ancien ministre de l’Economie l’emporterait plus largement avec 65% des voix. Enfin face à Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron remporterait également l’élection avec 58% des voix, en net progrès par rapport à notre dernière enquête grâce à un meilleur report des voix des électeurs de Benoît Hamon.

Si Marine Le Pen était qualifiée pour le second tour, elle ne serait pas en mesure de l’emporter. Face à François Fillon, ce dernier recueillerait 56% des voix. Jean-Luc Mélenchon obtiendrait, lui, 57% des voix s’il était opposé à la Présidente du Front national.

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée par Internet du 14 au 17 avril 2017, pour RTL, LCI et Le Figaro, auprès d’un échantillon de 1 530 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 02 au 29 octobre 2017

A l'occasion des Journées de l'Économie des 7, 8, 9 novembre, Kantar Sofres a réalisé la vague 2017 de son étude annuelle.

La réputation des médias traditionnels reste en grande partie intacte selon l'étude ‘Trust in News ‘ réalisée et publiée par Kantar. Les réseaux sociaux et les Pure Player sont en revanche particulièrement écorchés par le phénomène des ‘fake news’ et auraient influencé les derniers scrutins électoraux.

La vague de novembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée du 25 au 28 octobre 2017.

La génération X (les hommes et les femmes nés entre 1965 et 1980) est en train d’imploser. Gare aux effets collatéraux !

Contenus liés