En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Intentions de vote : Marine Le Pen et Emmanuel Macron creusent l'écart

Emmanuel Rivière

Directeur France

Presidentielle 26.02.2017 / 18:00

urne-vote2

Enquête Kantar Sofres-OnePoint réalisée pour Le Figaro, RTL et LCI au lendemain de l’annonce par François Bayrou de son ralliement à Emmanuel Macron et alors que Yannick Jadot vient de renoncer à être candidat et d'apporter son soutien à Benoît Hamon.

Marine Le Pen en tête du 1er tour devant Emmanuel Macron en nette progression

Emmanuel Macron progresse fortement dans notre dernière enquête et paraît profiter à la fois du ralliement de François Bayrou à sa candidature, de l’impact du Pénélopegate sur François Fillon et d’un début de campagne de Benoît Hamon très focalisé sur la question des alliances.

Avec 25% des intentions de vote, le leader d’En Marche ! progresse de 4 points par rapport à notre précédente enquête, réalisée au lendemain des révélations duCanard Enchaînésur Pénélope Fillon et à la veille de la victoire de Benoît Hamon. Parallèlement, la part de ses électeurs qui se disent sûrs de leur choix progresse nettement par rapport au mois dernier (54%, +12 pts), au même niveau désormais que celui qu’on observe chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, François Fillon ou Benoît Hamon.

Toujours en tête du 1er tour, Marine Le Pen recueille 27% des intentions de vote et progresse de 2 points par rapport à la fin janvier. La Présidente du Front national semble elle aussi profiter des difficultés du candidat des Républicains.

Avec 20% des voix, François  Fillon se trouve désormais distancé au 1er tour, en recul de 2 points par rapport au mois dernier. Plus inquiétant pour l’ancien Premier ministre, son potentiel électoral, c’est-à-dire la part des électeurs qui envisageraient de voter pour lui, enregistre un net recul à 27% (-9 pts). Son potentiel électoral se retrouve ainsi plus faible que ceux d’Emmanuel Macron (44%), de Marine Le Pen (36%) et même de Benoît Hamon (31%).

En recueillant 14% des intentions de vote, Benoît Hamon arrive en 4e position, en recul d’un point par rapport au mois dernier. La dynamique en faveur du vainqueur de la Primaire semble donc pour l’heure retombée, même si le ralliement de Yannick Jadot pourrait lui permettre de progresser à nouveau. Le candidat du PS continue par ailleurs de devancer Jean-Luc Mélenchon à 10% (=).

Au 2nd tour et face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron l’emporterait avec 58% des voix, François Fillon avec 55%

Emmanuel Macron recueillerait 58% des voix au 2nd tour face à Marine Le Pen, soit un recul de 7 points par rapport au mois dernier. Le leader d’En Marche ! semble ici pâtir de ses déclarations sur la colonisation qui ont pu déplaire à une partie de l’électorat de droite. Le report en sa faveur des électeurs de François Fillon du 1er tour recule en effet par rapport au mois dernier.

Dans l’hypothèse où c’est François Fillon qui se qualifiait pour le 2nd tour face à Marine Le Pen, il ne l’emporterait qu’avec 55% des voix, en recul de 5 points.

Un intérêt pour l’élection qui recule à mesure que le scrutin se rapproche

Situation inédite, la part des Français qui disent s’intéresser à l’élection décroît à mesure que le scrutin se rapproche. Avec 77% des Français intéressés aujourd’hui par l’élection on retrouve le niveau mesuré en avril 2016, après un pic – relatif – d’intérêt (84%) lors de la Primaire de la Droite.

Dans cette campagne incertaine et très fluctuante, c’est désormais Emmanuel Macron qui est en tête des pronostics des Français concernant le futur Président. 26% d’entre eux pensent qu’il remportera l’élection présidentielle (+9). Seuls 16% parient désormais sur François Fillon (-9 pts), soit moins que ceux qui pensent que c’est Marine Le Pen qui l’emportera (17%, +2 pts).

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-OnePoint réalisée pour Le Figaro, RTL et LCI  par Internet les 23 et 24 février 2017 auprès d’un échantillon de 1 005 personnes inscrites sur les listes électorales représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en octobre 2017

Louis Vuitton, Hermès et L’Oréal Paris se partagent le podium du classement BrandZ Top 50 des marques françaises les plus valorisées au monde, publié aujourd’hui pour la première fois en France, par WPP et Kantar Millward Brown

Étude Kantar Sofres-onepoint réalisée pour Le Figaro Magazine du 22 au 24 novembre 2017.

La vague de décembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 27 novembre 2017.

Comment certains acteurs du secteur privé pourraient réussir là où Barack Obama et Angela Merkel ont échoué

Contenus liés