En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Media Week Report - 22 février

Giulia Guglielmi

Chargée de veille média

Digital 25.02.2019 / 10:41

MWR_25_01

Par Giulia Guglielmi et Gwenaelle Lepeltier

Cette semaine, le Media Week Report vous présente le nouveau groupe leader de presse magazine en France, Reworld Media, qui devance Prisma Presse grâce au rachat de Mondadori France. En Chine, où des acteurs locaux dominent le web, l’application de propagande lancée par Alibaba connait un fort succès, en partie attribuable à des directives émises par les autorités locales et les universités. Entretemps, la levée de fonds d’Himalaya Media et l’acquisition de Gimlet Media et Anchor confirment l’essor de l’industrie du podcast.  

Reworld Media rachète Mondadori France  

Après cinq mois de tractations, Reworld Media – propriétaire de Marie France, d’Auto Moto, de Be ou du Journal de la Maison – rachète la filiale française du groupe italien Mondadori – propriétaire de Grazia, Science et Vie ou Top Santé – et devient ainsi, devant Prisma Media, le premier groupe de presse magazine en France.

Mondadori va céder 100% de sa filiale française de magazines à Reworld Media, dont il va devenir actionnaire à hauteur de 8% à 10%. L'opération valorise Mondadori France à hauteur de 70 millions d'euros, auxquels s'ajouteront éventuellement 5 millions d'euros, en fonction des performances opérationnelles futures du groupe français Reworld Media en 2020.

Le nouvel ensemble rassemblera plus de 50 marques médias ainsi qu’environ 1 100 collaborateurs dans 11 pays, pour un chiffre d’affaires annuel de près de 500 millions d’euros (186 millions de revenus pour Reworld Media, 300 millions pour Mondadori). Comme Pascal Chevalier, le patron de Reworld Media, l’expliquait dans une interview en octobre à CB News, Mondadori France est six fois plus gros que Reworld Media dans le print ; et Reworld est dix fois plus gros que Mondadori France dans le digital. 

Mondadori France va donc apporter des marques média fortes à Reworld Media, qui apportera lui-même son savoir-faire dans le digital, la création de nouveaux revenus et le développement d’audiences.

Comme le rapporte Le Monde, ce rachat inquiète l’intersyndicale de Mondadori. « Il est certain que les salariés n’en sortiront pas indemnes. Après ce qui s’est passé dans les magazines de Lagardère rachetés par Reworld [Be, Auto Moto, Maison & Travaux, Pariscope], on s’attend à des centaines de départs », indique Yves Corteville, délégué syndical SNJ-CGT. 

En Chine, l’application de propagande lancée par Alibaba rencontre un fort succès  

La société chinoise Alibaba a développé une application particulièrement téléchargée ces derniers jours, Xuexi Qianggo, dans le but de diffuser la doctrine du président communiste Xi Jinping.

Lancée en Chine au mois de janvier, Xuexi Qianggo est le service le plus téléchargé de l’App Store du pays depuis la semaine dernière, au point que celui-ci a dépassé WeChat, le réseau social le plus populaire dans le pays.

Selon Le Figaro, une partie au moins de la popularité croissante de l'application peut être attribuée aux directives émises par les autorités locales et les universités, qui obligent les membres du Parti communiste à la télécharger. Alibaba, dont le fondateur et président Jack Ma est membre du Parti communiste, n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

En Chine, les outils occidentaux ne sont pas accessibles aux utilisateurs, et ce sont des acteurs locaux, dont les géants Alibaba, Baidu et Tencent, qui dominent le web. 

Podcasting : l’industrie confirme son dynamisme  

L’industrie du podcast est-elle en passe de devenir un nouvel eldorado, comme le clament haut et fort Le Figaro et La Croix ? La levée de fonds de la start-up californienne Himalaya Media, spécialisée dans le podcasting, et l’acquisition de Gimlet Media et Anchor de la part du roi du streaming Spotify sembleraient confirmer cette hypothèse. « Le podcasting est officiellement entré dans une nouvelle phase de croissance marquée par la consolidation et la recherche de modèles industriels de monétisation », explique au Figaro Louis Morales-Chanard, directeur de la stratégie chez Dentsu Aegis Network.

Himalaya bénéficie du soutien du chinois Ximalaya FM, géant asiatique dans le domaine des podcasts et des livres audio aux 500 millions d’auditeurs, et repose sur un modèle économique inédit en Occident, qui allie publicité et micro-transactions. « Le marché américain est prêt à payer pour les contenus audio et d’autres importants marchés internationaux ont développé des modèles encore plus axés sur des offres payantes », a déclaré à Variety Peter Vincer, le vice-président d’Himalaya chargé des partenariats internationaux et du marketing. L’application n’est pas encore disponible en France, mais revendique un catalogue de 20 millions d’épisodes de podcasts.

Pour sa part, Spotify s’est offert Gimlet Media, expert de la production de podcasts, et Anchor, spécialisé dans la production et la monétisation des contenus audio. Ces opérations ont un double objectif : d’un côté, la société suédoise souhaite profiter de l’engouement pour les podcasts, qui, selon son fondateur Daniel Ek, devraient représenter à terme 20% du total d’écoute sur la plateforme ; de l’autre, Les Echos rappelle qu’en rachetant les contenus comme ceux proposés par Gimlet Media, Spotify pourrait booster sa rentabilité. La Tribune précise qu’il s’agit des premières acquisitions de Spotify dans les contenus en douze ans d’existence. 

Source : Kantar Media

Notes de la rédaction

Retrouvez tous les articles de Kantar Media sur leur site

Derniers articles

Le baromètre Kantar / Paul Delouvrier mesure l'opinion des Français vis-à-vis des services publics de l’État (leur image) et la satisfaction des usagers qui ont eu recours à ces services publics au cours de la période récente.

La vague de décembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 26 au 30 novembre 2019.

Women Political Leaders (WPL), le réseau mondial de femmes en politique, et Kantar, un des plus importants réseaux de veille, d'études et de conseil au monde, publient la 2e édition de l'index de Reykjavik, à l'occasion du Forum mondial des femmes dirigeantes qui se tient à Reykjavik, en Islande, du 18 au 20 novembre.

A l'occasion de la douzième édition des Journées de l'Économie, Kantar a réalisé pour la Banque de France une étude quantitative sur les Français et leur rapport à l'économie.

La vague de novembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 26 octobre 2019.

Contenus liés