En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (juillet 2017) : légère baisse pour l'exécutif

Emmanuel Rivière

Directeur France

Politique 29.06.2017 / 09:00

macron-philippe

La vague de juillet 2017 de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée fin juin 2017.

Réalisée 10 jours après le second tour des élections législatives donnant une majorité absolue à la République en marche, la vague de juillet 2017 de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine montre un léger recul des cotes de confiance de l’exécutif auprès des Français et une image relativement stable des membres du Gouvernement.

Les cotes de confiance du nouvel exécutif en légère baisse

54% (-3 points) des Français disent faire confiance à Emmanuel Macron pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement contre 39% (+1 point) qui ne lui font pas confiance. Ce léger recul est plus prononcé chez les classes populaires : Emmanuel Macron perd en effet 5 points auprès des PCS- (42% lui font confiance). La cote de confiance du nouveau Président se dégrade également auprès des inactifs et retraités (56%, -6 points). Inversement, elle tend à la hausse auprès des PCS+ (62% déclarent faire confiance à Emmanuel Macron, +3 points).

Parallèlement, le niveau de confiance à l’égard du nouveau chef du gouvernement baisse très légèrement : 47% (-2 points) des Français déclarent faire confiance à Edouard Philippe contre 38% (+2 points) qui ne lui font pas confiance, 15% n’émettant pas d’opinion.

Peu de mouvements des cotes d'avenir des membres du Gouvernement

Nicolas Hulot, en première place du classement avec une cote d’avenir à 63% (+1 point), est très largement devant toutes les autres personnalités politiques. Pour les autres membres du Gouvernement, les mouvements sont relativement faibles : Jean-Yves Le Drian, après avoir progressé de 12 points en juin, voit sa cote d’avenir baisser de 4 points ce mois-ci avec 28% des Français qui souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir, suivi de Bruno Le Maire (26%, -1 point) puis Gérard Collomb (20%, -2 points). Christophe Castaner voit sa cote d’avenir augmenter de 3 points (13%), à égalité avec Richard Ferrand qui est stable (13%, +1 point).

Inversement, François Bayrou qui a renoncé à être de nouveau ministre suite aux révélations qui pèsent sur le MoDem, voit sa cote d’avenir chuter très fortement (20%, -15 points).

Confusion à droite et baisse de la popularité de Marine Le Pen

Au moment où les Républicains se fragmentent entre le groupe des « constructifs » et le groupe dit « canal historique », la situation dans l’opinion est également confuse : Alain Juppé arrive en troisième position du baromètre avec une cote d’avenir à 30% (+1 point). Xavier Bertrand, qui a renoncé à être candidat à la présidence des Républicains, voit sa cote d’avenir se stabiliser à 22% après avoir augmenté de 4 points en juin. Après avoir été battue dans sa circonscription aux élections législatives, Nathalie Kosciusko-Morizet voit sa cote d’avenir se maintenir à 21% (-1%). Enfin, François Baroin qui a mené la campagne des Républicains pour les législatives, est toujours stable dans notre baromètre avec une cote d’avenir à 19% (-1 point).

Pour ce qui est du Front National, Marine Le Pen poursuit sa baisse amorcée dès sa défaite à l’élection présidentielle avec une cote d’avenir à 19%, soit une baisse de 6 points par rapport à juin et de 10 points par rapport à mai.

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée du 22 au 26 juin 2017, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de KANTAR. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 02 au 29 octobre 2017

A l'occasion des Journées de l'Économie des 7, 8, 9 novembre, Kantar Sofres a réalisé la vague 2017 de son étude annuelle.

La réputation des médias traditionnels reste en grande partie intacte selon l'étude ‘Trust in News ‘ réalisée et publiée par Kantar. Les réseaux sociaux et les Pure Player sont en revanche particulièrement écorchés par le phénomène des ‘fake news’ et auraient influencé les derniers scrutins électoraux.

La vague de novembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée du 25 au 28 octobre 2017.

La génération X (les hommes et les femmes nés entre 1965 et 1980) est en train d’imploser. Gare aux effets collatéraux !

Contenus liés