En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (octobre 2017) : la défiance à l'égard de l’exécutif continue de progresser

Emmanuel Rivière

Directeur France

Politique 05.10.2017 / 09:00

macron-philippe

La vague d'octobre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée fin septembre début octobre 2017.

Après un mois de septembre difficile pour Emmanuel Macron et son Premier ministre marqué notamment par les mobilisations contre la réforme du droit du travail et les polémiques autour de la réforme de l’ISF, la dernière vague de notre baromètre politique réalisée du 28 septembre au 2 octobre pour Le Figaro Magazine montre que la défiance à l’égard de l’exécutif continue de progresser cinq mois après l’élection présidentielle.

Les cotes de confiance de l’executif poursuivent leur baisse

39% (-2 points) des Français disent faire confiance à Emmanuel Macron pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement contre 56% (+4 points) qui ne lui font pas confiance, une cote de confiance inférieure à celle de ses prédécesseurs au quatrième mois de mandat. Ce léger recul est plus prononcé chez les sympathisants socialistes (35% de confiants, -17 points) et chez les sympathisants de la France Insoumise (15% de confiants, -12 points) alors qu’on observe un regain du niveau de confiance chez les sympathisants Les Républicains (51%, +6 points).

En parallèle, la cote de confiance d’Edouard Philippe baisse aussi légèrement : 37% (-2 points) des Français déclarent faire confiance au Premier ministre pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement contre 52% (+5 points) qui ne lui font pas confiance, 11% n’émettant pas d’opinion.

Après de fortes baisses pendant l’été, Les cotes d’avenir des personnalités politiques se stabilisent ce mois-ci

Après la baisse de popularité généralisée des personnalités politiques le mois dernier, les cotes d’avenir se stabilisent, y compris pour les membres du Gouvernement. Nicolas Hulot, toujours en tête du classement avec une cote d’avenir de 49% perd 2 points. Jean-Yves le Drian et Bruno Le Maire restent stables dans le classement avec des cotes d’avenir respectives de 22% (-1 point) et 21% (-1 point), suivis de Gérard Collomb qui voit sa cote d’avenir baisser de 4 points (15%). A l’inverse, Christophe Castaner voit sa cote d’avenir augmenter de 2 points (11%), tout comme Gérald Darmanin (8%, +2 points).

Bien qu’ils enregistrent une légère baisse de leur cote d’avenir, Jean-Luc Mélenchon et Alain Juppé conservent leur deuxième et troisième place de notre classement avec des cotes d’avenir respectives de 38% (-3 points) et 28% (-2 points).

Probable unique candidat à la présidence de Les Républicains, Laurent Wauquiez voit sa cote d’avenir progresser (14%, +3 points) après le recul enregistré pendant l’été. Auprès des sympathisants Les Républicains, sa cote d’avenir est plus élevée (49%) mais reste derrière celles de Nicolas Sarkozy (60%) et François Baroin (52%) et au même niveau que celle de Xavier Bertrand (48%).

Par ailleurs, Benoît Hamon reprend la tête du classement parmi les personnalités socialistes avec une cote d’avenir de 27% (+3 points), devant Anne Hidalgo qui voit sa cote d’avenir diminuer de 2 points (25%), Martine Aubry (25%, +1 point), Bernard Cazeneuve (21%, -2 points) et Ségolène Royal (21%, -2 points).

Voir l'ensemble des résultats :

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée du 28 septembre au 2 octobre 2017, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Kantar Worldpanel présente dans une video de 4 minutes les faits marquants du Référenseigne sur les marchés de la mode et de la grande consommation en France.

La vague de juin de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 24 au 28 mai 2018.

Étude Kantar Public présentée à l'occasion de l'avant-première débat "Tu seras un homme, mon fils" organisée par la Fondation des Femmes, le mercredi 30 mai 2018, à Paris.

Le classement enregistre sa plus forte croissance depuis sa création en 2006.

Dans la 6e édition de son étude annuelle des marques nationales* PGC-FLS les plus choisies en France, Kantar Worldpanel révèle que les marques locales/régionales ont toujours la préférence des foyers français, comme en témoigne le Top 20 ci-après :

Contenus liés