En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (décembre 2018) : la confiance accordée au couple exécutif en forte baisse

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 06.12.2018 / 09:00

macron-philippe

La vague de décembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 29 novembre au 3 décembre 2018.

Réalisée à un moment où l’actualité liée aux gilets jaunes concentre toutes les attentions et notamment les manifestations du samedi 1er décembre qui ont dégénéré en actes de violence, la dernière vague du baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine montre une importante baisse de confiance à l’égard du couple exécutif et une amélioration de la cote d’avenir de certaines personnalités d’opposition.

LA CONFIANCE ACCORDEE AU COUPLE EXECUTIF EN FORTE BAISSE

La cote de confiance d’Emmanuel Macron, déjà en baisse le mois dernier, diminue à nouveau : un Français sur cinq (21%) déclarent désormais lui faire confiance (-5 points par rapport à notre précédente enquête) soit une cote de confiance aujourd’hui exactement égale à celle de François Hollande à la même période de son mandat. Cette diminution s’explique notamment par une baisse de confiance chez les personnes ne déclarant pas de préférence partisane (13% de confiance, -8 points) et chez les employés et ouvriers (9%, -9 points). En revanche, la confiance à l’égard du Président de la République ne faiblit pas et augmente même parmi les sympathisants La République En Marche (86%, +5 points) et chez les cadres (44%, +6%).

Parallèlement, la cote de confiance du Premier Ministre, qui était restée stable le mois dernier et au dessus de celle du Président, enregistre ce mois-ci une baisse record (-9 points), sa popularité étant à nouveau proche de celle d’Emmanuel Macron (22%).

LA COTE D’AVENIR DES PERSONNALITES D’OPPOSITION AUGMENTE

Dans ce contexte, Nicolas Hulot, invité de l’Emission Politique de France Télévision le 22 novembre, voit sa cote d’avenir augmenter : 46% des Français souhaitent qu’il joue un rôle de premier plan au cours des mois et années à venir (+4 points).

La cote d’avenir de Jean-Luc Mélenchon, qui avait baissé très fortement le mois dernier après ses vives réactions suite aux perquisitions visant son domicile et son parti, repart ce mois-ci à la hausse. Il retrouve la deuxième place du classement avec une cote d’avenir de 29% (+8%).

Nicolas Dupont-Aignan, qui s’est plusieurs fois exprimé sur le sujet de la hausse de la taxe carbone, voit également sa cote de popularité augmenter de 4 points, passant à 16%.

Enfin , Ségolène Royal enregistre également une augmentation notable de sa popularité ce mois-ci (28% de cote d’ avenir, +4 points), après une forte présence médiatique liée à la promotion de son livre.

IMAGE DES PARTIS : UNE BAISSE NOTABLE DE LA REPUBLIQUE EN MARCHE

La République En Marche enregistre ce mois-ci une baisse sensible des opinions positives à son égard : 21% des Français déclarent avoir bonne opinion de ce parti, soit une baisse de 10 points par rapport à notre dernière mesure en septembre. Le parti du Président de la République, qui était à la deuxième place en septembre, est désormais positionné à la quatrième position, à égalité avec le Parti Socialiste.

Inversement, Europe Ecologie les Verts avec 44% d’opinions positives est largement en tête de notre classement sur l’image des partis.

Retrouvez l'ensemble des résultats ci-dessous :


Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée du 29 novembre au 3 décembre 2018, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Cette semaine, le Media Week Report se penche sur les différents mouvements de rachat des médias Français, le nouveau format estival de France Info et sur la nouvelle version de Twitter.

Cette semaine, le Media Week Report se penche sur les mutations de la presse régionale en France.

La dévaluation de la classe politique en France n’en finit pas de s’aggraver, pénalisant le fonctionnement de note système démocratique

La vague de juillet du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 27 juin au 1er juillet 2019.

Un document de réflexion du Centre Kantar sur le Futur de l'Europe, initialement publié par ESOMAR dans Research World.

Contenus liés