En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (juin 2018) : la confiance à l'égard du couple exécutif en baisse

Emmanuel Rivière

CEO Kantar Public France

Politique 31.05.2018 / 09:00

macron-philippe

La vague de juin de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 24 au 28 mai 2018.

La dernière vague du baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour le Figaro Magazine, a été réalisée à la fin d’ un mois de mai marqué par de fortes tensions sociales : « la fête à Macron » le 5 mai, manifestation des fonctionnaires le 22 mai, la marée populaire le 26 mai, la grève SNCF qui perdure, mais aussi la mise en place du nouveau système d’orientation « Parcoursup » qui suscite des craintes chez les futurs bacheliers. Dans ce contexte, la confiance à l’égard du couple exécutif est en baisse avec un leger regain du pessimisme dans l’opinion.

La confiance à l'égard du couple exécutif en baisse

38% des Français font confiance au Président de la République pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement, en baisse de 3 points par rapport au mois dernier, contre 57% qui ne lui font pas confiance (+1 point). La cote de confiance du Président retrouve ainsi son plus bas niveau, déjà atteint en novembre dernier.

On observe ce mois-ci que la confiance à l’égard du chef de l’Etat recule chez les sympathisants Républicains et progresse auprès des sympathisants socialistes, avec au final, un niveau de soutien identique (39 % ) dans les deux électorats.   

En termes d’âge, la confiance à l’égard d’Emmanuel Macron est au plus bas chez les 18-24 ans : seulement 27% lui font confiance (-12 points). En revanche, on observe une forte progression ces 2 derniers mois auprès des 25-34 ans (44% ; +14 pts par rapport au baromètre d’avril).

Enfin, la confiance baisse fortement chez les employés et ouvriers, et atteint son plus bas niveau depuis l’élection présidentielle (24% ; -5 pts), tandis qu’elle augmente chez les cadres et professions intellectuelles (61% ; +8 points).

Parallèlement, la cote du premier ministre recule d’un point ce mois-ci et s’établit à 38%, au même niveau que le président de la République et selon des mouvements de structure identiques.

Un leger regain du pessimisme

62% des Français ont le sentiment que les choses ont tendance à aller plus mal (+3 points par rapport à mars dernier) et 21% que les choses vont en s’améliorant (stable par rapport à la dernière mesure réalisée en mars). Rappelons toutefois qu’il faut remonter dix ans en arrière pour retrouver un tel niveau d’optimisme (octobre 2007 : 21%).

L’optimisme est particulièrement élévé chez les cadres et les professions intellectuelles. Chez ces derniers, l’optimisme n’a cessé d’augmenter depuis l’élection d’Emmanuel Macron passant de 27% en juin 2017 à 40% ce mois-ci.

A l’inverse, les employés et ouvriers sont beaucoup plus pessimistes : près de 3 sur 4 d’entre eux jugent que les choses vont de plus en plus mal (73% ; +2 pts).

Image des partis : baisse de La République en Marche, remontée pour les Républicains

La hierachie de l’image des partis reste sensiblement identique depuis la dernière vague du baromètre en mars dernier avec La République en Marche et Europe Ecologie les Verts en tête, suivis par la France Insoumise qui devance à la fois le Parti socialiste et Les Républicains . Le changement vient d’un recul de l’image de la République en Marche de 4 points (36% de bonnes opinions ; 46% de mauvaises opinions) qui passe ainsi derrière Europe Ecologie-Les Verts (40% ; +1 point).

Parallèlement, l’image des Républicains se redresse de 3 points et  devançe aujourd’hui d’un point le Parti socialiste.

Visuel -barometre -politique -juin -2018-evolutions -partis

Cotes d'avenir : Marion Maréchal-Le Pen et Nicolas Sarkozy s'imposent dans leurs électorats respectifs

Le trio de tête des personnalités est inchangé : Nicolas Hulot reste premier de notre classement avec une cote d’avenir de 44% (+2 points), suivi de Jean-Luc Mélenchon (31% ; +2 points) puis Alain Juppé (26% ; +2 points).

La cote d’avenir de Marion Maréchal Le Pen est en hausse de 5 points : 22% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir. Elle intègre ainsi le top 10 de notre classement et creuse l’écart par rapport à Marine Le Pen (20% ; +1 point).

Auprès des sympathisants FN, elle enregistre une cote d’avenir élevée (76% ; +16 points), qui se rapproche de celle de Marine Le Pen au sein de cet électorat (84% ; +8 points).

En forte progression ce mois-ci également, Nicolas Sarkozy bénéficie d’une cote d’avenir de 19% (+4 points). Il se positionne ainsi au même niveau que François Baroin, première personnalité du parti LR dans notre classement.

Auprès de son électorat, Nicolas Sarkozy revient en première position avec une cote d’avenir de 61% (+12 points), loin devant François Baroin (43%) et Laurent Wauquiez (41%).

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée du 24 au 28 mai 2018, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

Derniers articles

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 29 octobre au 25 novembre 2018

Le baromètre Kantar Public / Paul Delouvrier mesure l'opinion des Français vis-à-vis des services publics de l’État (leur image) et la satisfaction des usagers qui ont eu recours à ces services publics au cours de la période récente.

Louis Vuitton, Chanel, Hermès, L’Oréal Paris et Orange dominent le classement BrandZTM Top 50 des marques françaises les plus valorisées au monde, publié aujourd’hui pour la seconde fois en France par WPP et Kantar, attestant de la place prépondérante des marques de luxe ou premium.

Innovations vocales, intelligence artificielle, Internet des objets intelligents... L'année 2019 constituera un tournant décisif pour le paysage médiatique.

La vague de décembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 29 novembre au 3 décembre 2018.

Contenus liés