En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (octobre 2018) : niveau de défiance inédit à l'égard du couple exécutif

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 04.10.2018 / 09:00

macron-philippe

La vague d'octobre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 27 septembre au 1er octobre 2018.

Réalisée juste avant la démission du Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb le 2 octobre au terme d'une période compliquée dans ses relations avec le président de la République, la dernière vague du baromètre politique Kantar Sofres-onepoint marque un niveau de défiance inédit à l'égard du couple exécutif.

La confiance à l'égard du couple exécutif atteint son niveau le plus bas

La cote de confiance d'Emmanuel Macron poursuit sa baisse avec 3 Français sur 10 (30%, -3 point par rapport à la vague de septembre) qui déclarent lui faire confiance pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement, point le plus bas enregistré dans notre baromètre depuis son élection. Toutefois, sa cote de confiance est supérieure à celle de son prédécesseur à la même période (23% pour François Hollande en octobre 2013).

Si la confiance à l'égard du Président est toujours très élevée auprès des sympathisants de La République en Marche (87%), elle reste minoritaire auprès des sympathisants des autres partis politiques : faible chez les sympathisants LR et PS (avec respectivement 41% et 29% de confiants) et carrément basse chez les sympathisants FI et Rassemblement National (avec respectivement 13% et 8% de confiants). Au-delà de l'analyse par préférence partisane, les niveaux de confiance reculent dans toutes les catégories sociales, en particulier chez les cadres (41% de confiants, -10 points) et chez les ouvriers (16%, -6 points).

Parallèlement, la cote de confiance d'Edouard Philippe baisse également, très légèrement (-1 point), pour atteindre son niveau le plus bas avec 31% des Français qui disent faire confiance au Premier ministre contre 61% qui ne lui font pas confiance (score identique à la vague précédente). De la même manière que pour Emmanuel Macron, Edouard Philippe voit sa cote de confiance diminuer auprès de toutes les catégories sociales : -3 points chez les cadres et chez les professions intermédiaires, -2 points chez les employés et -1 point chez les ouvriers.

Une cote d'avenir en hausse pour les deux ministres démissionnaires

Après son départ du gouvernement, Nicolas Hulot déjà en tête du classement des cotes d'avenir parmi les personnalités politiques testées, progresse encore de 5 points avec 47% des Français qui souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir.

Quelques jours avant sa démission, Gérard Collomb – qui avait déjà annoncé publiquement sa candidature aux municipales de Lyon en 2020 – voit sa cote d'avenir d'avenir augmenter de 2 points : 14% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir. Il avait fait son entrée dans notre baromètre en juin 2017 avec une côte d'avenir à 22%, celle-ci ayant progressivement diminué pour aboutir à 12% en septembre dernier avant d'enregistrer un léger regain ce mois-ci.

Inversement, Manuel Valls, futur candidat à l'élection municipale de Barcelone, perd 6 points ce mois-ci, avec une cote d'avenir qui s'établit à 12% (baisse généralisée auprès des sympathisants des différents partis, à l'exception des sympathisants LR).

Retrouvez tous les résultats ci-dessous :


Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée du 27 septembre au 1er octobre 2018, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Retrouvez ici les intentions de vote des différents instituts de sondages en vue des élections européennes, ainsi que leur analyse et les éclairages de Kantar.

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en mars 2019

BCW France et Kantar dévoilent les résultats d’une étude inédite qui met en regard les préoccupations des Français et celles des députés et sénateurs, exprimées dans leurs prises de parole sur Twitter.

Comment concilier les préoccupations des citoyens, le devoir de solidarité et les besoins des migrants ?

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 18 février au 17 mars 2019

Contenus liés