En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (septembre 2018) : la confiance à l'égard du couple exécutif en très légère augmentation

Emmanuel Rivière

Directeur France

Politique 30.08.2018 / 11:30

macron-philippe

La vague de septembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 27 août 2018.

La dernière vague du baromètre politique Kantar Sofres-onepoint a été réalisée du 23 au 27 août, juste avant la démission de Nicolas Hulot du gouvernement le 28 août. Dans un été très marqué par les suites de l’affaire Benalla, le couple exécutif ne profite pas de l’embellie estivale que l’on constate pour de nombreuses personnalités politiques. 

La confiance a l’egard du couple executif en tres légère augmentation

Un Français sur trois (33%) fait confiance à Emmanuel Macron pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement, un chiffre en augmentation de un point par rapport au mois de juillet, où la confiance à l’égard du Président de la République avait enregistré une baisse de 6 points. Cette légère augmentation est attribuable à un regain de confiance auprès de l’électorat de droite (+4 points), qu’il s’agisse des sympathisans Les Républicains (+3 points) ou Rassemblement National (+5  points), alors que la confiance diminue à gauche (-7 points) et chez les sympathisants La République en marche (-6 points). La proportion de Français déclarant ne pas faire confiance au Président de la République reste stable à 64%. 

Parrallèlement, la cote de confiance du Premier ministre reste stable à 32%, après une baisse de la confiance de 6 points entre juin et juillet 2018. Comme Emmanuel Macron, Edouard Philippe profite d’un regain de confiance de la part des sympathisants de droite (+5 points), qui compense la perte de confiance des sympathisants de gauche (-8 points) et La République En Marche (-7 points). 

Cotes d’avenir : un regain de confiance a l’egard de nombreuses personnalites politiques

Quelques jours avant sa démission, Nicolas Hulot reste la personnalité politique que les Français souhaitent le plus voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir (42%, stable par rapport au mois de juillet).

Comme souvent dans la vague de rentrée, il y a une progression générale des cotes d’avenir des différentes personnalités politiques, aucune d’entre elle n’enregistrant de diminution ce mois ci.

Les personnalités connaissant une forte augmentation de leur cote d’avenir sont de différentes sensibilités politiques. A gauche de l’échiquier politique, on peut noter la progression de Jean-Luc Mélenchon (+4 points) et de Benoit Hamon (+5 points), à droite celle de Xavier Bertrand (+8 points), de Valérie Pécresse (+5 points), et de François Baroin (+4 points), et au gouvernement celle de Bruno Le Maire (+6 points).

La cote d’avenir du Président des Républicains Laurent Wauquiez progresse d’un point, mais il est aujourd’hui devancé par trois autres personnalités de son parti. Un constat valable aussi bien auprès de l’ensemble de la population française que chez les sympathisans des Républicains : 14% des Français souhaitent le voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir (37% des sympathisans Les Républicains), contre 20% pour Valérie Pécresse (49% des sympathisans LR), 19% pour Nicolas Sarkozy (48% des sympathisans LR) et 18% pour François Baroin (48% des sympathisans LR).

La République en marche talonne par la France insoumise

La hiérarchie de l’image des partis est quasiment inchangée depuis la dernière vague en juin. Europe Ecologie Les Verts est toujours en tête du classement, suivi par La République En Marche, qui est désormais talonné par La France Insoumise. Le MoDem arrive en quatrième position, devant le Parti socialiste et Les Républicains.

Le changement le plus notable vient d’un recul important de l’opinion sur La République En Marche ce mois ci (31% de bonnes opinions, -5 points par rapport à juin). Le parti du gouvernement est désormais au coude-à-coude avec La France Insoumise (29% d’opinions favorables), qui connait une légère augmentation des bonnes opinions à son sujet (+2 points depuis juin 2018). Les Républicains et le Rassemblement National perdent chacun 2 points d’opinions favorables par rapport à notre dernier baromètre.

Retrouvez tous les résultats ci-dessous :


 

Téléchargez l'ensemble des résultats au format .PDF

Source : Kantar Public


Notes de la rédaction

Enquête Kantar Sofres-onepoint réalisée du 23 au 27 août 2018, auprès d’un échantillon national de 923 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 1er octobre au 28 octobre 2018

Une nette majorité de l'opinion public (55%, +7 par rapport à Octobre 2018) souhaite que le Royaume Uni fasse partie d'une Union douanière avec l'UE afin qu'il n'y ait pas de contrôle sur les biens à la frontière, y compris avec l'Irlande.

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en septembre 2018

A l'occasion de la onzième édition des Journées de l'Economie, Kantar Public a réalisé pour la Banque de France une étude quantitative sur les Français et leur rapport à l'économie.

La vague de novembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 24 au 27 octobre 2018.

Contenus liés