En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Les attentes des Français à l'égard du gouvernement pour 2018

Carine Marcé

Directrice associée, Kantar Public

Politique 15.01.2018 / 16:00

emmanuel_macron

Réalisée pendant la période des vœux, l’enquête Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro, LCI et RTL souligne la prédominance des questions économiques dans les attentes des Français à l’égard du gouvernement...

Pouvoir d’achat, chômage, impôts mais également une forte demande sur les aspects régaliens : lutte contre le terrorisme, gestion de l’immigration.

Un premier bilan en demi-teinte

Huit mois après l’élection d’Emmanuel Macron, les Français sont partagés sur le bilan de l’action du gouvernement : 35% des répondants le jugent positif contre 37% négatif et 22% déclarent qu’il est encore trop tôt pour juger.

Le jugement de l’action du gouvernement et d’Emmanuel Macron est – évidemment – lié à la préférence partisane de l’interviewé : 87% des sympathisants de la République En Marche jugent de manière positive le bilan de l’action gouvernementale (versus 2% qui le jugent négativement et 11% qui estiment qu’il est encore trop tôt pour juger). Dans une moindre mesure, les sympathisants LR-UDI se montrent également assez positifs sur l’action gouvernementale : 45% des sympathisants LR-UDI expriment des avis positifs contre 28% d’avis négatifs, un quart considérant qu’il est trop tôt pour se prononcer. Inversement, seuls 28% des sympathisants de Gauche trouvent le bilan du gouvernement et d’Emmanuel Macron positif contre 46% qui le jugent négatif.

Des attentes très centrées sur le pouvoir d'achat et le chômage

Invités dans un premier temps à préciser leurs attentes à l’égard du gouvernement pour 2018, les Français mettent largement en tête l’amélioration du pouvoir d’achat (51% des citations) et la baisse du chômage (43% des citations), des préoccupations constantes chez les Français depuis de nombreuses années. Viennent ensuite la diminution des impôts et des charges citée par 40% des répondants, la lutte contre le terrorisme (34%), le redressement de l’économie française (32%) puis la maitrise des problèmes de l’immigration (31%).

Une forte demande également de régalien dans la feuille de route du gouvernement

Dans un second temps, interrogés sur l’importance qu’ils accordent aux différentes réformes envisagées par le gouvernement, les Français mettent alors en avant des actions qui relèvent à la fois du régalien et de l’économie. En tête de leurs priorités, le renforcement des lois antiterroristes et la lutte contre l’immigration clandestine (43% des répondants jugent ces aspects prioritaires). Juste derrière dans la hierarchie des priorités, les Français sont particulièrement demandeurs de mesures permettant de faciliter l’entrée des jeunes sur le marché du travail (41%), mais également d’une baisse des impôts des particuliers (38%).

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Étude Kantar Sofres-onepoint réalisée en ligne du 11 au 12 janvier 2018 pour LCI, Le Figaro et RTL, auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Avant-première du classement BrandZ™Top 50 France 2019

La confiance des Français est plutôt en hausse cette année, notamment à l'égard des collectivités locales, des entreprises, des médias et des partis politiques (bien qu'elle demeure très faible pour ces deux derniers acteurs).

Chacun le sait, les voitures d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les voitures d’hier (et d’ailleurs, heureusement : si la vieille 2CV de nos grands-parents conserve un certain charme, elle nous rendrait fous si nous devions l’utiliser tous les jours). En revanche, si les voitures ont changé, nous les achetons de la même manière depuis des années. Le traditionnel modèle « du constructeur - au concessionnaire - au consommateur » a peu évolué au fil du temps.

Le 10 octobre, c’est la Journée mondiale de la santé mentale. Les données de Kantar Health montrent qu’il est encore difficile de parler publiquement des problèmes de dépression et d’anxiété - et que les conséquences peuvent en être très néfastes.

La vague d'octobre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 27 septembre au 1er octobre 2018.

Contenus liés