En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Les priorités de l'opinion publique à l'égard de l'accord de retrait du Royaume Uni de l'Union Européenne

Emmanuel Rivière

Directeur France

Politique 16.11.2018 / 09:00

visuel-brexit-647382287

Une nette majorité de l'opinion public (55%, +7 par rapport à Octobre 2018) souhaite que le Royaume Uni fasse partie d'une Union douanière avec l'UE afin qu'il n'y ait pas de contrôle sur les biens à la frontière, y compris avec l'Irlande.

A l'heure où le Premier Ministre britannique, Theresa May convoque un Conseil des Ministres afin d'obtenir le consentement de ce dernier sur son accord sur le BREXIT négocié avec Bruxelles, le Baromètre BREXIT de Kantar Public fait la lumière sur les priorités de l'opinion publique à l'égard de l'accord de retrait du Royaume Uni.

Selon le Baromètre BREXIT de Novembre, les autres priorités (parfois contradictoires) de l'opinion publique britannique au sujet de l'accord sur le BREXIT se présentent comme suit :

  • Presque trois quarts de l'opinion publique souhaite que le Royaume Uni continue à collaborer avec l'UE dans les domaines de la science, la recherche et des initiatives technologiques (74%, soit +1 point par rapport à Octobre 2018), et en matière sécuritaire et policière (73%, -1 point par rapport à Octobre 2018).
  • 64% de l'opinion publique voudrait que les entreprises britanniques bénéficient d'un accès libre (sans taxe) au marché unique (+6 points par rapport à Juillet 2018 et +1 point par rapport à Octobre 2018) tandis que 54% aimeraient que les entreprises européennes bénéficient du même accès libre (sans taxe) au marché britannique de biens et services (+2 points par rapport à Octobre 2018).
  • 6 britanniques sur 10 (60%) désirent que la frontière entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande reste 'souple' sans contrôle d'identité (-3 points par rapport à Octobre 2018, -9 points par rapport à Août 2018). Un quart (26%) déclare qu'ils 'ne savent pas' (+3 points par rapport à Octobre 2018).
  • 6 britanniques sur 10 (60%) aimeraient que le Royaume Uni se définisse ses propres normes, même si elles s'opposent aux normes de l'UE (+2 points par rapport à Octobre 2018), et ce, afin qu'il n'y ait plus de contribution au budget de l'UE (60%, +6 points par rapport à Octobre 2018).
  •  Plus de la moitié (56%) de l'opinion publique souhaiterait des droits sans restriction pour les ressortissants britanniques résidant en UE (+2 points par rapport à Octobre 2018). 25% 'ne savent pas' (= par rapport à Octobre 2018). 46% des britanniques voudraient ne pas accorder les mêmes droits sans restriction pour les ressortissants de l'UE résidant au Royaume Uni (+1 point par rapport à Octobre 2018). 25% ont répondu qu'ils 'ne savent pas' (+2 points par rapport à Octobre 2018).

Dans l'ensemble, le Baromètre BREXIT de Kantar Public reste à -14 (= par rapport à Octobre 2018). 39% (= par rapport à Octobre 2018) de l'opinion publique britannique croit que le BREXIT aura des effets négatifs sans aucun effet positif, comparé aux 25% (= par rapport à Octobre 2018) qui pensent que cela aura des effets positifs sans aucun effet négatif.

Comment voteraient les gens si un nouveau référendum était tenu ?

Le'Remain'(Rester) maintient sa tête, avec 39% des britanniques (+1 point par rapport à Octobre 2018) qui déclarent qu'ils voteraient pour rester si un nouveau référendum sur l'appartenance du Royaume Uni à l'UE était tenu demain, contre 34% qui voteraient 'Leave' (Quitter) (-1 point).

Lorsqu'interrogés sur la perspective de réintégrer l'UE si la situation économique générale post-BREXIT s'avérait bien pire, 33% (-2 points par rapport à Octobre 2018) ont répondu Non, 30% (+1 point par rapport à Octobre 2018) ont répondu Oui. Cela comparé aux 35% de Non et des 21% de Oui en Novembre 2017.

Intentions de vote

Depuis Octobre, l'avance du Parti Conservateur a légèrement chuté, avec notamment les partis quasiment au coude-à-coude dans les intentions de vote de Novembre. Les scores pour chaque parti parmi les potentiels électeurs sont les suivants : Parti Conservateur 40% (-1 point) ; Parti Travailliste 39% (+3 points) ; Libéraux Démocrates 8% (-2 points) ; Parti National Ecossais 4% (=) ; Parti Vert 3% (-1 point) ; UKIP 3% (=) ; PC 1% (=) ; Autre 2% (=).

L'opinion publique est divisée sur la gestion de l'économie par le gouvernement. Plus d'un tiers des britanniques estime que la gestion de l'économie par le gouvernement britannique est 'mauvaise' (35%, =), tandis qu'un quart (25%, +2 points) juge 'bonne' l'action gouvernementale. Les perceptions à l'égard de la gestion du BREXIT par le gouvernement sont plus tranchées, avec 6 britanniques sur 10 (59%, +1 point) qui jugent 'mauvaise' l'action du gouvernement.

Priorités nationales : le crime

Parmi les autres indicateurs de priorités nationales en mouvement, la réduction du crime est passée de la troisième priorité nationale à la seconde place avec celle du logement à prix abordable dans le classement des mesures susceptibles d'améliorer la vie courante au Royaume Uni, derrière les soins de santé, avec 36% des britanniques qui déclarent que c'est l'une de leurs trois priorités principales (+5 points par rapport à Octobre 2018). Une évaluation comparable à celle de Juin 2018.

Source : Kantar Public

Notes de la rédaction

Pour plus de détails sur les données de l'enquête et l'approche méthodologique, cliquer ici.

1147 entretiens ont été menés en ligne entre le 8 et le 12 Novembre 2018 auprès d'adultes vivant en Grande Bretagne. Les entretiens ont été menés via le Kantar TNS Research Express Online Omnibus, utilisant le panel Access de Lightspeed comme échantillon.

Données représentatives de la population selon l'âge, le sexe, le statut professionnel, les orientations de vote aux Elections Générale de 2017, les orientations de vote au Référendum UE de 2016, le niveau d'éducation, la région, et la propension à voter aux prochaines Elections Générales.

Derniers articles

Innovations vocales, intelligence artificielle, Internet des objets intelligents... L'année 2019 constituera un tournant décisif pour le paysage médiatique.

La vague de décembre de notre baromètre politique Kantar Sofres-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 29 novembre au 3 décembre 2018.

Women Political Leaders (WPL), le réseau mondial de femmes en politique et Kantar, un des plus importants réseaux de veille, d’études et de conseil au monde, annoncent le lancement imminent de l’Index de Reykjavik lors du Forum Mondial des Femmes Dirigeantes (Women Leaders Global Forum) qui se tient à Reykjavik en Islande du 26 au 28 novembre 2018.

C'est ce que montre la 9e vague du Baromètre d'Attractivité de la France de Business France réalisé par Kantar Public.

Classement des enseignes de grande distribution pour la période du 1er octobre au 28 octobre 2018

Contenus liés