En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (novembre 2019) : retour aux niveaux de confiance d'avant la crise des gilets jaunes

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 31.10.2019 / 11:00

macron-philippe

La vague de novembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 26 octobre 2019.

La dernière vague du baromètre Kantar-onepoint pour le Figaro Magazine a été réalisée après un mois d’octobre marqué par des crispations liées à la réforme des retraites et aux débats sur l’immigration sur fond de polémique sur le port du voile islamique. Alors qu’il entame la seconde partie de son quinquennat, le président de la République affiche une cote de confiance stable depuis septembre, à l’instar de la majorité de la classe politique. Ce niveau reste cependant faible puisque seulement un tiers des Français font aujourd’hui confiance au couple exécutif.

La confiance dans le couple exécutif se stabilise et retrouve son niveau d'avant la crise des gilets jaunes

Après une légère baisse le mois dernier, la cote de confiance du président de la République affiche un très léger regain : 30% des Français font aujourd’hui confiance à Emmanuel Macron pour résoudre les problèmes qui se posent en France (+1 point). Bien que léger, ce regain confirme la stabilisation de la cote de confiance du président observée depuis septembre, à un niveau proche de celui d’octobre 2018 avant le début de la crise des Gilets Jaunes. Cependant, comme le mois passé, 67% des Français déclarent toujours ne pas lui faire confiance.

La cote de confiance du Premier Ministre Edouard Philippe poursuit quant à elle le léger retrait observé depuis deux mois : 29% des Français lui font désormais confiance (en recul de deux points par rapport au mois dernier). Le retrait est particulièrement marqué chez les 65 ans et plus (38%, -9 points) qui continuent toutefois de lui faire davantage confiance que le reste de la population.

Alors que la réforme controversée de l'assurance chômage va en partie entrer en vigueur le vendredi 1er novembre, Emmanuel Macron et Edouard Philippe enregistrent un net recul auprès des chômeurs, qui faisaient déjà preuve d’une large défiance à l’égard de l’exécutif. Seuls 12% des chômeurs font désormais confiance à Emmanuel Macron et Edouard Phillipe (un recul de respectivement 6 et 8 points en un mois).

A l’instar de l’exécutif, la popularité de la plupart des personnalites politiques reste stable

Après un recul des cotes d’avenir de nombreuses personnalités politiques le mois dernier, la stabilité prévaut ce mois-ci. On note toutefois dans le top 10 des personnalités un léger retrait de 2 points pour Xavier Bertrand (21%), Jean-Yves Le Drian (20%) et François Bayrou (20%).

Nicolas Hulot, toujours largement en tête de notre classement (47% des Français souhaitent lui voir jouer un rôle à l’avenir), affiche un léger retrait auprès des sympathisants LaREM (51%, -6 points) mais progresse significativement auprès des sympathisants LR (47%, +10 points) lui permettant de devenir la seconde personnalité que ces derniers souhaitent voir jouer un rôle dans les temps à venir, derrière Nicolas Sarkozy (56%) mais devant François Baroin (44%).

Au sein d’une droite en recomposition, l’ancien Président Nicolas Sarkozy reste la personnalité de droite bénéficiant du plus grand soutien de la population française (avec une cote d’avenir de 22%, -1 pt). S’il recule assez nettement auprès des sympathisants LR (56%, -10 pts) il reste, auprès de ces derniers, loin devant les autres personnalités de son parti. Avec une cote d’avenir de 21%, Xavier Bertrand est la deuxième personnalité politique de droite la plus populaire de notre classement. De manière notable il est toutefois davantage apprécié par les sympathisants LaREM (auprès desquels il est la 3e personnalité politique préférée à 49%) que par les sympathisants LR (35%, derrière François Baroin, 44%).

A 6 mois des élections municipales le candidat dissident à Paris Cédric Villani creuse l’écart avec Benjamin Griveaux auprès des sympathisants LaREM. La cote d’avenir du mathématicien progresse en effet de 13 points à 32% auprès des sympathisants LaREM contre 24% (+5 points) pour le candidat investi officiellement. Toutefois, avec des cotes d’avenir à respectivement 11% et 7% auprès de l’ensemble des Français, Cédric Villani et Benjamin Griveaux restent loin derrière la maire sortante Anne Hidalgo. Deuxième de notre classement, avec 24% des Français qui souhaitent lui voir jouer un rôle dans les mois à venir, la maire de Paris progresse notamment auprès des sympathisants EELV (38%, +9 points) auprès desquels elle est la seconde personnalité la plus populaire, derrière Nicolas Hulot mais devant Yannick Jadot (31%, -4 points).

Retrouvez l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar

Notes de la rédaction

Enquête Kantar-onepoint réalisée du 23 au 26 octobre 2019, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

 

Derniers articles

Women Political Leaders (WPL), le réseau mondial de femmes en politique, et Kantar, un des plus importants réseaux de veille, d'études et de conseil au monde, publient la 2e édition de l'index de Reykjavik, à l'occasion du Forum mondial des femmes dirigeantes qui se tient à Reykjavik, en Islande, du 18 au 20 novembre.

A l'occasion de la douzième édition des Journées de l'Économie, Kantar a réalisé pour la Banque de France une étude quantitative sur les Français et leur rapport à l'économie.

La vague de novembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 26 octobre 2019.

De l'importance de la transparence dans le discours des marques

Les 3 clés du succès pour les fournisseurs des hypermarchés

Contenus liés