En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Baromètre politique (octobre 2019) : légère baisse de la confiance pour le couple exécutif

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 03.10.2019 / 11:00

macron-philippe

La vague d'octobre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 26 au 30 septembre 2019.

Réalisée fin septembre, après une rentrée chargée en mobilisations (Marches pour le Climat, mobilisations et grèves contre la réforme des retraites, retour des Gilets Jaunes...) et au lendemain du décès de l’ancien président de la République, Jacques Chirac, la dernière vague de notre baromètre Kantar-onepoint pour le Figaro Magazine enregistre un recul de la confiance des Français à l’égard d'Emmanuel Macron. Cette baisse n’annule toutefois pas la nette hausse de la confiance qui avait été enregistrée fin août.

LA CONFIANCE DANS LE COUPLE EXECUTIF EN LEGERE BAISSE, AU MEME NIVEAU QU’IL Y A UN AN

Après une nette hausse le mois dernier, la cote de confiance du président de la République connait une légère baisse : 29% des Français lui font confiance pour résoudre les problèmes qui se posent en France (-3 points par rapport à fin août). A l’inverse, 67% des Français déclarent ne pas lui faire confiance (+1 point). Malgré cette baisse, la cote de confiance du Président demeure au deuxième niveau le plus élevé depuis le début de l’année, et plus largement depuis le début de la crise des Gilets Jaunes.

La cote de confiance du Premier Ministre Edouard Philippe est, elle, quasi-stable : 31% des Français lui font confiance, en recul d’un point par rapport au mois dernier. Le niveau de confiance dans l’action du Premier Ministre est également le deuxième plus élevé de l’année.

Les deux têtes de l’exécutif retrouvent ainsi des niveaux de confiance quasi-similaires à ceux d’octobre 2018, juste avant le début de la crise des Gilets Jaunes.

Le recul de la confiance est toutefois particulièrement marqué chez les plus jeunes, que ce soit envers Emmanuel Macron (23% chez les 18-24 ans, -13 points) ou envers Edouard Philippe (18%, -11 points), dans le contexte des Marches pour le Climat, lors desquelles les jeunes se sont particulièrement mobilisés.

Les salariés du secteur public constituent l’autre catégorie qui affiche une baisse importante de la confiance envers le président de la République (19%, -9 points) et envers le Premier Ministre (21%, -8 points). Ce recul intervient alors qu’Edouard Philippe vient de détailler les objectifs et le calendrier de la réforme des retraites, qui devrait notamment modifier en profondeur la retraite des agents de la fonction publique.

A L’INSTAR DE L’EXECUTIF, LA POPULARITE DE LA PLUPART DES PERSONNES POLITIQUE RECULE

Après une embellie générale début septembre, à la faveur de la trêve estivale, les cotes d’avenir de nombreuses personnalités politiques reculent ce mois-ci. C’est en particulier le cas du top 10 dont la cote d’avenir moyenne, de 25% ce mois-ci, est en baisse par rapport au mois précédent (28%) et retrouve le niveau enregistré début juillet (25%).

Nicolas Hulot, Ségolène Royal et Jean-Luc Mélenchon sont les personnalités politiques qui enregistrent la baisse la plus importante de leur cote d’avenir (-4 points pour chacun), même si tous les trois demeurent dans le haut de notre classement (respectivement à 47%, 24% et 20%).

Nicolas Hulot recule particulièrement auprès des sympathisants de gauche, que ce soit ceux de la France Insoumise (42%, -17 points) ou du PS (60%, -8 points), alors qu’il progresse auprès des sympathisants de la République en marche (57%, +4 points) et des Républicains (37%, +2 points).

Jean-Luc Mélenchon, qui a comparu ce mois-ci devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour acte d’intimidation contre l’autorité judiciaire, enregistre une baisse plus nette chez les sympathisants de la France Insoumise, qui souhaitent toutefois encore très largement le voir jouer un rôle important (72%, -5 points).

A droite, Nicolas Sarkozy bénéficie toujours d’un large soutien chez les sympathisants des Républicains, qui placent l’ancien Président en tête des personnalités qu’ils souhaitent voir jouer un rôle dans les temps à venir (66%, +3 points).

Marion Maréchal, qui vient d’effectuer un retour médiatique lors d’une Convention de la droite organisée à Lyon, voit sa cote d’avenir enregistrer une légère baisse (16%, -3 points), notamment auprès des sympathisants du Rassemblement National (63%, -6 points, assez loin derrière sa tante : 87%, +3).

Enfin, alors que la campagne pour les élections municipales de Paris est lancée, Anne Hidalgo demeure la personnalité politique candidate à cette élection ayant la cote d’avenir la plus élevée dans notre baromètre (24%, -1 point), loin devant Cédric Villani (11%, -1 point) et Benjamin Griveaux (7%, -1 point).

Retrouvez l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar

Notes de la rédaction

Enquête Kantar-onepoint réalisée du 26 au 30 septembre 2019, pour Le Figaro Magazine, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de Kantar. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Le baromètre Kantar / Paul Delouvrier mesure l'opinion des Français vis-à-vis des services publics de l’État (leur image) et la satisfaction des usagers qui ont eu recours à ces services publics au cours de la période récente.

La vague de décembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 26 au 30 novembre 2019.

Women Political Leaders (WPL), le réseau mondial de femmes en politique, et Kantar, un des plus importants réseaux de veille, d'études et de conseil au monde, publient la 2e édition de l'index de Reykjavik, à l'occasion du Forum mondial des femmes dirigeantes qui se tient à Reykjavik, en Islande, du 18 au 20 novembre.

A l'occasion de la douzième édition des Journées de l'Économie, Kantar a réalisé pour la Banque de France une étude quantitative sur les Français et leur rapport à l'économie.

La vague de novembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 26 octobre 2019.

Contenus liés