En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

L'an III d'Emmanuel Macron : perceptions et attentes

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 04.09.2019 / 05:00

wo26-Macron-EU

28 mois après sa prise de fonction, l’enquête Kantar-onepoint pour franceinfo fait le bilan sur la perception et les attentes des français envers leur Président.

Un bilan moins sévèrement jugé en cette rentrée

Après 28 mois d’exercice du pouvoir et après une année marquée par le mouvement des Gilets Jaunes, l’enquête Kantar-onepoint pour franceinfo réalisée en cette rentrée constate quele bilan d’Emmanuel Macron est jugé positif par 25% des Français. S’il atteste d’une insatisfaction majoritaire,ce chiffre marque cependant une amélioration par rapport à la rentrée 2018, avec une hausse de 6 points, particulièrement notable chez les électeurs d’Emmanuel Macrondu premier tour de l’élection pésientielle de 2017 (+19 points, 65% de jugements positifs). Il s’améliore aussi (+21 points, 36%) chez les sympathisants LR/UDI.

L’amélioration du jugement des électeurs d’Emmanuel Macron se lit aussi dans le sentiment, en hausse de 10 points chez eux (à 79%), que l’action du Gouvernement correspond aux engagements de campagne du candidat. Une amélioration que l’on retrouve aussi chez les sympathisants LR/UDI dont la moitié (49%, +8 points) estime que les engagement sont respectés. Ce constat n’est en revanche partagé que par 38% des Français interrogés.

La politique du Gouvernement penche à droite aux yeux des Français : 41% des Français interrogés estiment que la politique gouvernementale est plutôt à droite, 5% plutôt à gauche, 25% au centre. Toutefois, par rapport à l’an dernier, le sentiment que la politique menée est de droite recule de 9 points.

L’attente massive d’un Gouvernement plus à l’écoute

Le souhait d’un Gouvernement plus à l’écoute des Français est massif car exprimé par 79% des interviewés. A cet égard, l’opinion est circonspecte sur la manière dont l’exécutif a pris en compte le mouvement des Gilets Jaunes et le Grand Débat dans sa manière de gouverner : seuls 26% des Français interrogés estiment que c’est le cas, contre 58% qui pensent le contraire.

S’agissant plus précisément d’Emmanuel Macron36% jugent qu’il explique bien sa politique,30% qu’il est capable d’écouter et de comprendre les Français.

Les concessions faites par l’exécutif à l’occasion et à la suite du mouvement des Gilets Jaunes n’ont que modérément amélioré le sentiment qu’il agit pour tous les Français. Ce qualificatif, en hausse de 5 points, ne lui reste attribué que par 1 Français sur 4 (27%). Dans le même temps, ces concessions ne semblent pas avoir altéré ce qui reste la principale qualité prêtée au Chef de l’Etat : sa détermination. 65% le jugent en effet déterminé à réformer la France.

La question du pouvoir d’achat se maintient au centre des attentes des Français tandis que l’environnement se renforce (encore) très nettement  

Les mesures prises pour restituer du pouvoir d’achat aux Français n’ont pas atténué leurs attentes dans ce domaine. L’amélioration du pouvoir d’achat, citée par 58% (+3 points) reste la principale attente à l’égard du Gouvernement, et devance la diminution des impôts (-1 point). La protection de l’environnement se hisse au même niveau (38%) en hausse de 9 points depuis un an, et de 20 points depuis 18 mois, confirmant l’installation de cette préoccupation parmi les principales priorités des Français.

Sur ce terrain, le Gouvernement doit toutefois encore faire ses preuves. 32% considèrent qu’il agit efficacement pour l’environnement et pour le changement climatique, contre 58% qui pensent le contraire.

Nette hostilité à la réforme des retraites et un soutien majoritaire à l’extension de la PMA

Enfin, en cette rentrée, le Gouvernement doit également convaincre sur la réforme des lycées, en train d’être mise en place mais jugée positive par 27% seulement des Français, quand 40% approuvent la réforme de l’assurance chômage. 

Parmi les dossiers à venir,le sondage confirme le soutien majoritaire (55%) des Français à la « PMA pour toutes ». Le dossier des retraites s’annonce en revanche plus délicat. Approuvée par 30%, la réforme des retraites, avant même d’avoir été finalisée,est celle qui suscite le plus de rejet (48%).

Voir l'ensemble des résultats :

Source : Kantar

Notes de la rédaction

Enquête online réalisée du 27 au 29 août 2019, auprès d’un échantillon national de 1000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu) et stratification par région et catégorie d’agglomération.

Derniers articles

Women Political Leaders (WPL), le réseau mondial de femmes en politique, et Kantar, un des plus importants réseaux de veille, d'études et de conseil au monde, publient la 2e édition de l'index de Reykjavik, à l'occasion du Forum mondial des femmes dirigeantes qui se tient à Reykjavik, en Islande, du 18 au 20 novembre.

A l'occasion de la douzième édition des Journées de l'Économie, Kantar a réalisé pour la Banque de France une étude quantitative sur les Français et leur rapport à l'économie.

La vague de novembre du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 26 octobre 2019.

De l'importance de la transparence dans le discours des marques

Les 3 clés du succès pour les fournisseurs des hypermarchés

Contenus liés