En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Le bilan d'Emmanuel Macron 2 ans après son élection

Guillaume Caline

Directeur de clientèle, Kantar

Politique 07.05.2019 / 08:00

emmanuel_macron

Deux ans après son élection et au lendemain de la présentation de ses propositions issues du Grand Débat National, 73% des Français jugent plutôt négatif le bilan d’Emmanuel Macron, une proportion qui progresse de 20 points en un an.

  • Le président de la République se situe donc à des niveaux de mécontentement plus élevé que ceux qu’enregistraient Jacques Chirac (64%) et Nicolas Sarkozy (63%) au même moment de leur mandat. François Hollande avait atteint, lui, dès la fin de la première année de sa présidence, un niveau plus élevé encore : 76% des Français tiraient ainsi un bilan négatif de son mandat en 2013.

  • Par rapport à l’an dernier les jugements se durcissent dans l’ensemble des catégories de la population mais plus fortement encore chez les électeurs d’Emmanuel Macron du 1er tour de la présidentielle. Ces derniers sont désormais très partagés : 45% tirent un jugement positif de son mandat (-25 pts en un an) contre 42% négatif (+22 pts). Ces douze derniers mois, qui ont été marqués pour le Président par l’affaire Benalla puis, surtout, par la crise des Gilets jaunes, ont donc sérieusement entamé son crédit, y compris auprès de son électorat.

Parallèlement, 74% des Français se disent déçus de l’action d’Emmanuel Macron, une proportion qui monte à 87% chez les employés et ouvriers, 96% chez les électeurs de Marine Le Pen et 89% chez ceux de Jean-Luc Mélenchon.

  • Même auprès de son électorat du 1er tour, la déception à l’égard du Président est forte : la moitié de ses électeurs se dit déçu de son action.

Le niveau de satisfaction est un peu plus élevé – mais reste faible – dans certaines catégories : les 65 ans et plus (26%), les cadres (25%) et les catégories aisées (32%).

Voir l'ensemble des résultats ci-dessous :

Source : Kantar

Notes de la rédaction

Étude Kantar-onepoint réalisée en face-à-face, du 24 au 27 avril 2019, auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne de référence) et stratification par région.

Derniers articles

Pour une majorité de Français, les chercheurs scientifiques sont en première ligne pour inventer la société de demain.

Entre défiance et ambivalence, l'indispensable "retour de l'Europe en France."

Notre étude, réalisée pour la CFDT, recueille la perception des Français sur l'impact de la crise sur leur situation professionnelle et leur vison de l'avenir.

La vague de mai du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 23 au 26 avril 2020.

Quoique relativement épargnés par rapport aux Italiens et Américains, 31% des Français constatent un impact de la crise sur leurs revenus personnels.

Contenus liés