En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Le point sur les intentions de vote pour les élections européennes

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 25.05.2019 / 11:00

header-elections-europennes-173827165

Retrouvez ici les intentions de vote des différents instituts de sondages en vue des élections européennes, ainsi que leur analyse et les éclairages de Kantar.

2019-note -europe -evolution -tableau

 2019-05-24-note -europe -evolution -graph

 

2019-note -europe -evolution -tableau

Dans le cas d'hypothèses avec et sans liste gilets jaunes, c'est l'hypothèse "avec" une liste gilets jaunes qui a été retenue, sauf pour Opinionway qui n'a publié qu'une hypothèse sans liste gilets jaunes.

2019-05-24-note -europe -evolution -tableau

 

2019-note -europe -projection -en -sieges -title

18 avril 2019
projection sieges parlement europeen

Agrandir l'image

Réalisée par Kantar pour le Parlement européen la projection en sièges de la future Assemblée fait apparaitre les enseignements suivants :

Un futur Parlement européen qui serait davantage éclaté qu’actuellement avec une baisse du poids des deux grands partis : le PPE et les Sociaux-Démocrates qui disposent  aujourd’hui d’une majorité à eux-seuls.

Le PPE obtiendrait 180 députés (contre 217 actuellement) et les Sociaux-Démocrates 149 (contre 186 aujourd’hui).

Le groupe ALDE qui rassemble les libéraux-démocrates pro-européens progresserait de 68 à 76 députés.

Le groupe eurosceptique ECR (qui comprend actuellement 19 députés britanniques tories ) devrait compter moins de députés (66 contre 76)  tandis que que le groupe souverainiste EFDD (qui comprend pour sa part 17 députés britanniques principalement UKIP) progresserait de 41 à 45 députés.

Le groupe ENF, qui rassemble plusieurs partis d’extrême-droite dont le Rassemblement national en France et la Ligue du Nord en Italie, verrait le nombre de ses députés passer de 37 actuellement à 62.

Enfin, le groupe de la gauche unitaire européenne (GUE/NLG) et le groupe Verts devraient quasiment retrouver le même nombre de sièges à eux deux que dans l’Assemblée actuelle :  46 sièges (contre 52 actuellement) pour le groupe GUE/NLG et 57 sièges contre 52 pour les Verts .

Par rapport à la précédente projection du Parlement fin mars qui ne comprenait pas d’élus britanniques, c’est donc principalement les deux groupes eurosceptiques qui progressent : l’ECR  sans pour autant retrouver son niveau  actuel et l’EFDD qui dépasse même son niveau actuel. Au total , ces deux groupes comprendraient  111 députés  contre 117 dans le Parlement actuel.

Dans ce nouveau Parlement, le PPE et les Sociaux-Démocrates ne seraient donc plus en mesure de constituer, à eux deux  une majorité qui se situe à 353 sièges, nécessaire à l’approbation du Président de la Commission (même si le retour des travaillistes britanniques limiterait les pertes pour les S&D). Cela impliquerait la recherche de nouveaux alliés, par exemple avec les libéraux-démocrates de l’ALDE ou avec les écologistes des Verts qui se retrouvent ainsi en position centrale.


2019-03-19-note -europeennes3

Kantar, qui travaille au quotidien avec les acteurs publics et les politiques, réalise tous les 15 jours, une note d’analyse permettant de suivre la campagne des élections européennes en France et mettre en lumière le regard des Français et des Européens sur des thématiques spécifiques, traitées notamment dans les Eurobaromètres que nous réalisons pour la Commission européenne et le Parlement. 

Alors que la campagne électorale s’achève et à moins de 48 heures du scrutin, voici l’analyse par Kantar des dernières intentions de vote publiées et des enseignements de cette campagne. Toutes les données sur lesquelles s’appuie cette analyse sont sur le site de Kantar.

25 mai 2019
Au sommaire de la Note Europe #7

  • A la veille du scrutin, retour sur la campagne
  • Quelle conséquence pour les deux listes en tête ?
  • Retour sur les résultats du scrutin de 2014
  • Les résultats-clés à seuivre dimanche soir

Téléchargez un abstract de la Note Europe #7 >



17 mai 2019

Au sommaire de la Note Europe #6

  • Une participation proche de 2014
  • Un duel incertain entre La République en Marche et le Rassemblement National
  • Une dynamique Bellamy qui reste limitée
  • EELV et La France Insoumise se disputent la 4e place
  • L'entrée incertaine d’élus pour le Parti socialiste / Place Publique / Nouvelle Donne au Parlement européen
  • Nicolas Dupont-Aignan en voie de perdre son pari
  • Les autres listes sous la barre des 5%

Téléchargez un abstract de la Note Europe #6 >



13 mai 2019
Au sommaire de la Note Europe #5

  • Une participation peu affectée par la publication des listes
  • Un écart qui se resserre entre La République en Marche et le Rassemblement National
  • Une dynamique Bellamy qui reste limitée
  • EELV et La France Insoumise se disputent la 4e place
  • L'entrée incertaine d’élus pour le Parti socialiste / Place Publique / Nouvelle Donne au Parlement européen
  • Debout la France en légère hausse
  • Les autres
  • Focus : Le débat présidentiel du 15 mai. Une illustration du grand écart entre les dimensions européenne et nationale du scrutin
  • Focus : Les élections européennes en Allemagne : recul attendu des deux grands partis traditionnels

Téléchargez un abstract de la Note Europe #5 >



25 avril 2019
Au sommaire de la Note Europe #4

  • Une participation proche de 2014
  • LReM et le RN en tête des intentions de vote
  • En 3e position, les Républicains
  • EELV et La France Insoumise se disputent la 4e place
  • Une liste commune entre le Parti socialiste et Place Publique
  • L'entrée incertaine de Debout la France au Parlement européen
  • Les autres listes sous la barre des 5 %

Téléchargez un abstract de la Note Europe #4 >



4 avril 2019
Au sommaire de la Note Europe #3

  • Une participation proche de 2014.
  • Un grand nombre de listes et des têtes de liste peu connues
  • Une liste commune entre le Parti socialiste et Place Publique
  • Une gauche éclatée
  • La liste LRM proche du score d’Emmanuel Macron
  • Une droite traditionnelle dans des eaux très basses :
  • L'entrée incertaine de Debout la France au Parlement européen.
  • Un score élevé pour le Rassemblement national
  • Des listes Gilets jaunes sous le score des 5 %

Téléchargez un abstract de la Note Europe #3 >



25 mars 2019
Au sommaire de la Note Europe #2

  • Les Principaux enseignements des intentions de vote en France
  • Focus : Personnel politique et gilets jaunes
  • Focus : Les Britanniques et le Brexit

Téléchargez un abstract de la Note Europe #2 >



19 mars 2019
Au sommaire de la Note Europe #1

  • Les Principaux enseignements des intentions de vote en France
  • Focus : Les femmes et les élections européennes
  • Focus : Les Français, les Européens et l'environnement

Téléchargez un abstract de la Note Europe #1 >

 

Source : Kantar

Notes de la rédaction

Analyses Kantar-onepoint réalisée pour la Note Europe 2019.

Derniers articles

Cette semaine, le Media Week Report examine les très bons résultats trimestriels de Snapchat, Twitter et Facebook. Pendant ce temps, Pinterest lance une nouvelle fonctionnalité qui devrait ravir les adeptes du shopping en ligne.

Cette semaine, le Media Week Report examine les résultats trimestriels de Netflix.

Ce qu’il faut retenir de l’événement shopping du 15 et 16 juillet

Cette semaine, le Media Week Report se penche sur les différents mouvements de rachat des médias Français, le nouveau format estival de France Info et sur la nouvelle version de Twitter.

Cette semaine, le Media Week Report se penche sur les mutations de la presse régionale en France.

Contenus liés