En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Élections Municipales 2020 : Strasbourg, notre analyse

Émilie Rey

Chargée d’études

Politique 17.02.2020 / 16:00

header-municipales2020-strasbourg

Notre analyse de la situation politique à Strasbourg dans la perspective des élections Municipales.

 


Téléchargez la note > Retour aux Municipales 2020 >

Contexte et enjeux

Strasbourg était en tête du classement 2019 des villes les plus attractives de France pour son dynamisme économique, sa mobilité et sa qualité de vie. La ville attire donc de nouveaux arrivants : elle  voit en effet sa population croître ce qui implique de nouveaux enjeux pour l’action municipale : logement, circulation, emploi, environnement, etc.

De fait,  la question de l’avenir de Strasbourg et de son agglomération sera au centre de la campagne avec la recherche d’un équilibre entre création d’une mégalopole et conservation de la qualité de vie.

Dans ce contexte, la division des partis traditionnels dans la capitale alsacienne laisse la place aux ambitions des écologistes portées par Jeanne Barseghian.

Qui sont les candidats déclarés ?

  • Kevin Loquais conduit la liste la France Insoumise et Génération.s. A Strasbourg, comme dans d'autres villes, le parti de Jean-Luc Mélenchon et celui de Benoît Hamon partagent une liste commune pour ces élections municipales.
  • Catherine Trautmann, conduira finalement la liste du parti socialiste. Une annonce faite au début du mois de février alors que le candidat déclaré, Mathieu Cahn, était déjà en campagne. Ce dernier, cité dans une affaire judiciaire dont le procès doit se dérouler entre les deux tours de l’élection, a « laissé sa place » à celle qui fut maire de Strasbourg pendant 8 ans entre 1989 et 1997. 
  • Jeanne Barseghian, conseillère municipale conduit la liste « Strasbourg écologiste & citoyenne ». Portée par le bon score du parti Europe-Ecologie-les Verts aux élections européennes à Strasbourg (20,69%), la candidate devrait pouvoir compter au second tour sur une alliance avec les partis France Insoumise et Génération.s.
  • Alain Fontanel, premier adjoint au maire de la ville et figure politique de la métropole alsacienne. Il est également vice-président de l'Eurométropole de Strasbourg, président de la Compagnie des transports strasbourgeois depuis 2014, et a été conseiller régional d'Alsace de 2010 à 2015. Ce haut fonctionnaire et ancien cadre du Parti socialiste conduira la liste La République en marche, MoDem et Agir. Roland Ries, le maire sortant, lui a apporté son soutien via son compte Twitter quelques jours après le remplacement de Mathieu Cahn par Catherine Trautmann pour conduire la liste du Parti socialiste.
  • Chantal Cutajar, conseillère eurométropolitaine et adjointe au maire de la ville, elle conduira la liste sans étiquette, « Citoyens engagés ».
  • Jean-Philippe Vetter, conseiller à l’Eurométropole, il conduira la liste Les Républicains. Il est également soutenu par le mouvement de Valérie Pécresse Libre !. Le parti Les Républicains obtenait à Strasbourg, 7,3% des suffrages aux dernières élections européennes.
  • Hombeline du Parc, conseillère régionale, candidate pour le parti Rassemblement national. Elle doit son investiture aux révélations sur le passé judiciaire de Thibault Gond-Manteaux et l’ abandon de candidature de ce dernier.
  • Pascale Hirn, issue de la société civile, elle est cadre de santé à Strasbourg. Elle est investie pour l’UPR, le parti de François Asselineau.

Ce que disent les sondages

Un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio publié le 23 janvier 2020*.

Selon cette enquête, au premier tour la liste d’Europe-Ecologie-les Verts et du Parti communiste conduite par Jeanne Barseghian arriverait en tête avec 27% d’intentions de vote. Alain Fontanel serait en seconde position avec 25% d’intentions de vote pour la liste LaRem-MoDem-Agir. Puis Jean-Philippe Vetter serait troisième avec 14%. Le parti du Rassemblement national obtiendrait 11%. Le candidat de la France Insoumise-Génération.s obtiendrait 9% d’intentions de vote. Pour le Parti socialiste c’est la candidature de Mathieu Cahn qui était testée et créditée à 9% également d’intentions de vote.

Au second tour, c’est l’hypothèse d’une quadrangulaire qui est annoncée, laquelle serait très largement favorable à la candidate écologiste : en tête, Jeanne Barseghian avec 40% d’intentions de vote , puis Alain Fontanel 32%, Jean-Philipppe Vetter 16% et 12% pour la candidate RN, Hombeline du Parc.

Pourquoi suivre l’élection municipale à Strasbourg ?

  • Car la succession de Roland Ries est ouverte :  Maire depuis 2008 et récemment exclu du Parti socialiste, il ne briguera pas un troisième mandat.
  • Car la candidature début février de l’ancienne ministre Catherine Trautmann qui aura la tâche de conserver la ville dans le giron socialiste devrait bousculer le scénario prévu dans le dernier sondage pré-électoral. L’ancrage politique et la notoriété de la candidate dans la région remettent la liste socialiste dans la course aux municipales.
  • La forte poussée anticipée des Verts pour ces élections municipales dans de nombreuses villes se transformera-t-elle à Strasbourg par l’élection de Jeanne Barseghian ?
  • Enfin, l’hypothèse d’une quadrangulaire est pour l’instant priviligiée ce qui veut dire que la question des alliances sera centrale. Comment vont agir La République en marche et Les Républicains au second tour ? Une alliance pourrait en effet leur permettre de remporter l’élection face à une gauche unie.


* Sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio  : par téléphone du 14 au 18 janvier 2020 auprès d’un échantillon de 608 personnes représentatif de la population de la commune de Strasbourg âgée de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales


Téléchargez la note > 

 


AUTRES VILLES

ANGERS

Th -municipales -2020-angers

BESANÇON

Th -municipales -2020-besancon

BORDEAUX

Th -municipales -2020-bordeaux

GRENOBLE

Th -municipales -2020-grenoble

LA ROCHELLE

Th -municipales -2020-larochelle

LIMOGES

Th -municipales -2020-limoges

LYON

Th -municipales -2020-lyon

MARSEILLE

Th -municipales -2020-marseille

METZ

Th -municipales -2020-metz

MONTÉLIMAR

Th -municipales -2020-montelimar

MONTPELLIER

Th -municipales -2020-montpellier

NICE

Th -municipales -2020-nice

NÎMES

Th -municipales -2020-nimes

PERPIGNAN

Th -municipales -2020-perpignan

STRASBOURG

Th -municipales 2020-strasbourg

 TOULOUSE

Th -municipales -2020-toulouse

Source : Kantar


Derniers articles

La vague d'avril du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 26 au 30 mars 2020.

Kantar, leader mondial des études et du conseil, publie les résultats d’une vaste étude sur l’impact du coronavirus, menée dans l’ensemble des pays du G7 (Canada, France, Allemagne, Japon, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis).

Alors que l'épidémie de Covid 19 s'intensifie, notre priorité est de préserver la santé de nos collaborateurs et des répondants à nos enquêtes, tout en assurant la continuité des missions que nos clients nous ont confiées.

Kantar et onepoint s'associent pour offrir une vision exhaustive des études électorales consacrées aux élections municipales, et pour analyser leur contenu et les éclairages qu'elles offrent sur les tendances nationales et les enjeux locaux.

Notre analyse de la situation politique à Limoges dans la perspective des élections Municipales.

Contenus liés