En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Le Twittorama des Municipales 2020 : Paris

Emmanuel Rivière

CEO Kantar, Division Public, France

Politique 02.03.2020 / 09:00

twittorama-2020-paris

Hidalgo en tête des mentions sur Twitter. Écologie, transport et sécurité sont les thèmes les plus débattus.

Dans l’analyse de cette première partie de campagne (du 1er janvier au 13 février), le trio de tête des mentions sur la twittosphère parisienne oppose les candidats PS, LREM et LREM dissident. Toutefois, avec le retrait soudain de Benjamin Griveaux de cette course électorale, ce rapport analyse également l’arrivée d’Agnès Buzyn à la tête de la liste LREM dans la campagne, sur la période 17-21 février. Ce sont les thèmes liés aux transports, à l’environnement, à la sécurité et aux projets qui rythment les débats sur la toile.

Classement des candidats sur la twittosphère

C’est la maire sortante Anne Hidalgo (PS) qui se hisse en tête du classement avec 32,9 % de mentions la concernant sur la twittosphère parisienne. Même si cette position est à mettre en lien avec un réel capital sympathie chez ses soutiens, on note que son nom est aussi clivant, ce que l’on retrouve dans les sondages réalisés à Paris : si 46 % des Parisiens ont une bonne opinion de la maire, 50 % en ont une mauvaise. Le thème transport & mobilité (33,9 %) prévaut largement dans la twittosphère d’Anne Hidalgo, loin devant celui d’écologie & environnement (10,6 %) et de sécurité (7,6 %).

Elle est suivie de Benjamin Griveaux (LREM) qui, jusqu’à son retrait soudain de la campagne, comptabilisait 25,4 % des mentions sur Twitter à Paris. Comme pour la maire sortante, son nom est également clivant. Son environnement sémantique sur Twitter place le thème projets en première place, résultat lié à sa proposition de transformer la gare de l’Est en un « Central Park ». Enfin, on notera que les thèmes transport & mobilité ainsi qu’écologie & environnement figurent significativement dans les échanges à son propos.

Dernier sur le podium, Cédric Villani (LREM dissident) se positionne assez loin avec 15,6 % de mentions observées. Suscitant quelques critiques au sujet de la division au sein de LREM, Cédric Villani est associé au même univers sémantique que Benjamin Griveaux, avec un ordre sensiblement différent : transport & mobilité, projets et écologie & environnement.

L’arrivée d’Agnès Buzyn dans la campagne

Comme on pouvait l’anticiper, c’est Agnès Buzyn (LREM) qui devient la tête de liste la plus mentionnée sur Twitter (39,8 %) après sa déclaration de candidature. Sur la twittosphère parisienne, Agnès Buzyn n’aura connu aucun état de grâce pour son arrivée dans la campagne des municipales. Si le mot hôpital arrive largement en tête, c’est soit en lien avec l’abandon de son poste au gouvernement, soit pour rappeler que son approche du sujet n’a pas été très sociale. Les premières mentions de projet et de logement sont pour annoncer l’abandon de certaines idées de Benjamin Griveaux.

Elle est suivie par Anne Hidalgo (22,7 %) et par l’ancienne Garde des Sceaux Rachida Dati (LR) qui fait son entrée sur le podium avec 12,9 % de mentions.

Si l’on observe des variations significatives de la présence des différentes têtes de liste sur Twitter, les 4 principaux candidats sont en revanche – en termes d’image – dans un mouchoir de poche dans l’opinion publique parisienne. 45 % des Parisiens estiment ainsi qu'Anne Hidalgo ferait un bon maire, soit la même proportion que pour Agnès Buzyn, juste devant Cédric Villani (43 %) et Rachida Dati (42 %). Moins connue, la tête de liste d’Europe Ecologie Les Verts, David Belliard arrive plus loin derrière avec 22 % des Parisiens qui pensent qu’il ferait un bon maire. A noter que l’image des candidats ne reflète pas tout à fait les intentions de vote en leur faveur : d’après cette même enquête Anne Hidalgo arrive en tête des intentions de vote au 1er tour (avec 24 % des voix) devant Rachida Dati (20 %) et Agnès Buzyn (19 %). Cédric Villani arrivant assez loin derrière (9 %) après David Belliard (13 %).

De quoi parle-t-on sur Twitter à Paris ?

Avec 19,2 % de mentions observées sur la twittosphère parisienne, le thème transport
& mobilité arrive assez nettement en tête des thèmes relayés dans la première partie de campagne des municipales 2020 (du 1er janvier au 13 février 2020). Le sujet est surtout porté par les problématiques de mobilités douces, mais il comporte aussi une charge critique sur le bilan de la maire sortante, Anne Hidalgo. 

Écologie & environnement (11,3 %) arrive en deuxième position, comme dans beaucoup d’autres grandes villes analysées. Il est suivi du thème de la sécurité (8,9 %), quasiment à égalité avec le thème projets.

La 5e place de cadre de vie est à mettre en perspective avec l’intérêt porté sur la propreté, les aménagements de voirie et les espaces verts. Enfin, le logement occupe sans surprise la 6e place, dans une ville marquée par des loyers en hausse constante.

Interrogés en juin dernier sur les principales priorités pour la ville, les Parisiens plaçaient en premier lieu la propreté (52 %), devant la sécurité (38 %) et la lutte contre la pollution (36 %). Venaient ensuite les conditions de circulation (32 %) et les transports publics (31 %) : deux thématiques « transport et mobilité », qui, cumulées, montrent l’importance de la thématique pour les Parisiens.

Voir l'ensemble des résultats :

Source : Kantar

Notes de la rédaction

Analyse des discours exprimés sur Twitter pendant la campagne des municipales 2020, à Paris et dans les dix plus grandes villes de France.

Derniers articles

La vague d'avril du baromètre politique Kantar-onepoint pour Le Figaro Magazine a été réalisée du 26 au 30 mars 2020.

Kantar, leader mondial des études et du conseil, publie les résultats d’une vaste étude sur l’impact du coronavirus, menée dans l’ensemble des pays du G7 (Canada, France, Allemagne, Japon, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis).

Alors que l'épidémie de Covid 19 s'intensifie, notre priorité est de préserver la santé de nos collaborateurs et des répondants à nos enquêtes, tout en assurant la continuité des missions que nos clients nous ont confiées.

Kantar et onepoint s'associent pour offrir une vision exhaustive des études électorales consacrées aux élections municipales, et pour analyser leur contenu et les éclairages qu'elles offrent sur les tendances nationales et les enjeux locaux.

Notre analyse de la situation politique à Limoges dans la perspective des élections Municipales.

Contenus liés