En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience possible. En savoir plus

Ne plus voir ce message.
France Insights

Ventes de smartphones en décembre : l'iPhone X impressionne

Dominic Sunnebo

Expert en télécoms, Kantar Worldpanel

Mobiles 30.01.2018 / 08:00


Kantar
  • SAVE
  • Fermer

    PARTAGER AVEC VOS AMIS

  • EMBED
    Fermer

    Copiez le code suivant pour intégrer le tableau dans votre page web, blog ou BBS.

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en décembre 2017

Les dernières données Kantar Worldpanel ComTech sur les ventes de smartphones révèlent que, pour la période de trois mois se terminant en décembre 2017,  iOS a gagné 0,7 point avec une part totale de 24,8% dans les cinq grands marchés européens. Et ce, malgré un léger recul de 2,4 points au Royaume-Uni mais des gains solides en Espagne et en Allemagne, où iOS a conquis presque un quart du marché total des smartphones. De bons résultats que l’on retrouve également en Australie, au Japon et en Chine grâce à la bonne performance des trois nouveaux terminaux d’Apple. 

L’iPhone X se retrouve dans le Top 3 du mois de décembre en Europe, en Chine, au Japon, en Australie et aux États-Unis. Le niveau de fidélité des utilisateurs iOS atteint un nouveau record aux États-Unis – Parmi les possesseurs d’iPhone qui ont changé d’appareil, 96 % ont acheté un autre modèle Apple – même si sa part totale décroit légèrement de 0,5 points et passe à 43,9 % aux Etats-Unis. 

Malgré la solide performance d’iOS dans la plupart des marchés, Android résiste bien du fait de la chute rapide de Windows Phone, dont la part s’élève désormais à moins de 1 % sur la quasi-totalité des marchés.

Les résultats complets pour le dernier trimestre de l’année montrent que la décision d’Apple de sortir ses trois nouveaux terminaux sur une période échelonnée a été fondée. Si le prix élevé de l’iPhone X pouvait laisser craindre une résistance des consommateurs, la marque à la pomme a encore une fois étonné en plaçant son terminal phare dans les top 3 de tous ses marchés clés, y compris en Chine où il décroche la première place du podium.

Mais si Apple impressionne, il faut saluer les performances de Samsung dans le dernier trimestre de 2017. En Europe, Samsung délivre une performance très solide avec une part de marché en hausse de 2,2 points, pour atteindre 31,3 %. La marque Coréenne, passe non seulement devant Apple mais aussi devant Huawei, qui a connu une longue période de croissance rapide. En Espagne, la marque locale BQ commence à souffrir du lancement officiel de Xiaomi. Sa part baisse de 3,8 points et passe à 8,5 % pour la période. 

Aux Etats-Unis, le marché des terminaux continue d’être dominé par Samsung et Apple, qui atteignent une part combinée de 70,8 % sur ce dernier trimestre de l’année 2017. Toutefois, Google et Motorola ont réussi à faire des percées, et capturent respectivement 5,6 % et 2,8 % du marché. Huawei, qui a subi un revers juste avant le CES après l’échec d’un accord avec un important opérateur est resté flat avec seulement 0,4% du marché.

Comtech 02-2018

Source : Kantar Worldpanel

Notes de la rédaction

Retrouvez tout l'historique de ces données sur notre infographie interactive

Et n'oubliez pas de nous suivre sur Twitter : @KantarFR et de vous inscrire à notre newsletter. 

À propos de ComTech

Ce document est basé sur des données extraites du panel de consommateurs Kantar Worldpanel ComTech. Avec plus d'un million de sondés uniquement en Europe, ComTech est le plus grand panel en continu de consommateurs de téléphones dans le monde.

Au-delà du suivi des parts de marché, ComTech observe l'ensemble des comportements des usagers de mobiles : achat des terminaux, coût des factures, temps passé, lieux d'achat et différents usages; Afin de comprendre les facteurs de variation et les dynamiques des marchés. - Les données incluses dans ce communiqué ne prennent pas en compte les ventes aux entreprise

Derniers articles

Les dernières données ComTech sur les ventes de smartphones pour les trois mois se terminant en juin 2018

La "Digital Rebellion", c’est d’abord résumer 20 ans de comportements vis-à-vis du digital afin de comprendre comment nous avons réagi et agi face à ce bouleversement qui ne cesse d’impacter nos vies. C’est aussi essayer de nous projeter dans les 20 ans à venir pour mieux appréhender les enjeux que nous aurons à gérer. Séquence en 5 temps pour comprendre.

Au sein de la population française, nous sommes à peu près 70 % des individus à faire plus d’un achat online par an, en général même plutôt une vingtaine pour un budget annuel d’à peu près 1.000 euros. Les achats online commencent à réellement peser sur la consommation française, mais avec quels impacts réels sur cette consommation ?

Le monde a terriblement changé en 50 ans. En mai 68, Daniel Cohn-Bendit haranguait les foules avec un porte-voix, aujourd’hui le président Macron « tweete » quasi quotidiennement et diffuse en live ses déplacements. Au-delà des moyens de communication, ce qui a changé c’est la volonté de refaire et d’inventer un nouveau monde qui était celle des manifestants de mai 68, sensiblement différente de cette volonté de compromis si bien incarnée par le « en même temps » du président MACRON. Comment ce nouveau compromis entre les marques et les consommateurs se traduit-il, à l’ère de la rébellion digitale ?

N’ayons pas peur du digital, il est là. Que l’on parle de rébellion ou de révolution, elle a déjà eu lieu. La réalité du digital est de nous pousser à être toujours plus créatifs. Mais ne nous trompons pas, ce tempo créatif dans lequel nous sommes est extrêmement intéressant, et dans l’ère du digital, avec son champ lexical, il peut s’avérer extrêmement violent.

Contenus liés